Le Bâlois de 38 ans a rassuré ses supporters en écrivant qu'il avait "hâte de revenir l'an prochain", laissant sous-entendre qu'il ne comptait pas prendre sa retraite avant de revenir sur le gazon de la capitale anglaise.

Serena Williams, elle aussi âgée de 38 ans, a réagi de manière laconique sur Twitter avec la mention "sans voix". L'Américaine, toujours en quête d'un 24 titre majeur, aura donc une chance de moins d'égaler le record de Margaret Court.

Côté belge, Kirsten Flipkens s'est aussi exprimée sur Instagram, postant une photo d'elle la tête sur le gazon londonien. "Je suis la première à dire que la santé doit être prioritaire. Mais ce serait mentir de dire que cela ne me fait pas mal de voir l'annulation de mon tournoi préféré", a écrit 'Flipper'.

La Belge de 34 ans trouve à Wimbledon un terrain de jeu idéal pour laisser parler son slice et son toucher de balle. Flipkens y a d'ailleurs décroché son meilleur résultat en Grand Chelem, atteignant les demi-finales de l'édition 2013, battue par la Française Marion Bartoli, future lauréate.

"Très triste de ne pas pouvoir jouer Wimbledon cette année mais la santé est primordiale", a posté sur les réseaux sociaux Alison Van Uytvanck, N.2 belge. "Wimbledon, nous nous revoyons en 2021", a écrit Yanina Wickmayer. "Cela va nous manquer mais concentrons-nous d'abord sur le principal."

Quant à Kim Clijsters, qui voit son retour à la compétition chahuté par le Covid-19, elle est déjà tournée vers la prochaine saison. "Wimbledon, on se voit en 2021", a tweeté la Limbourgeoise.

Le Bâlois de 38 ans a rassuré ses supporters en écrivant qu'il avait "hâte de revenir l'an prochain", laissant sous-entendre qu'il ne comptait pas prendre sa retraite avant de revenir sur le gazon de la capitale anglaise. Serena Williams, elle aussi âgée de 38 ans, a réagi de manière laconique sur Twitter avec la mention "sans voix". L'Américaine, toujours en quête d'un 24 titre majeur, aura donc une chance de moins d'égaler le record de Margaret Court. Côté belge, Kirsten Flipkens s'est aussi exprimée sur Instagram, postant une photo d'elle la tête sur le gazon londonien. "Je suis la première à dire que la santé doit être prioritaire. Mais ce serait mentir de dire que cela ne me fait pas mal de voir l'annulation de mon tournoi préféré", a écrit 'Flipper'. La Belge de 34 ans trouve à Wimbledon un terrain de jeu idéal pour laisser parler son slice et son toucher de balle. Flipkens y a d'ailleurs décroché son meilleur résultat en Grand Chelem, atteignant les demi-finales de l'édition 2013, battue par la Française Marion Bartoli, future lauréate. "Très triste de ne pas pouvoir jouer Wimbledon cette année mais la santé est primordiale", a posté sur les réseaux sociaux Alison Van Uytvanck, N.2 belge. "Wimbledon, nous nous revoyons en 2021", a écrit Yanina Wickmayer. "Cela va nous manquer mais concentrons-nous d'abord sur le principal." Quant à Kim Clijsters, qui voit son retour à la compétition chahuté par le Covid-19, elle est déjà tournée vers la prochaine saison. "Wimbledon, on se voit en 2021", a tweeté la Limbourgeoise.