Nadal a dominé en demi-finales l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 28/N.24) 4-6, 6-0, 6-3, 6-2 et tentera de décrocher le 16e titre du Grand Chelem de sa carrière, le deuxième en 2017 après Roland Garros en juin, son troisième à Flushing Meadows après 2010 et 2013. Il a mis fin avec autorité au beau parcours de Del Potro, impressionnant vainqueur en quarts de finale du grand favori, le Suisse Roger Federer. L'Argentin, lauréat de l'US Open 2009, a fait illusion pendant un set, retrouvant la puissance au service et la précision en coup droit qui lui avait permis de déborder Federer en quatre sets 7-5, 3-6, 7-6 (10/8), 6-4. Mais le 28e mondial, passé tout près de l'abandon, puis de la défaite, en 8e de finale contre l'Autrichien Dominic Thiem, a perdu pied physiquement face au pressing de Nadal. Le roi de Roland Garros l'a littéralement étouffé en accélérant le rythme du jeu et en insistant sur le revers de Del Potro. Il a égalisé à une manche partout en empochant le deuxième set en 27 minutes et a gagné neuf jeux consécutifs au grand dam des nombreux supporteurs argentins. Mené 3 à 0 dans la 3e manche, Del Potro a redressé brièvement la tête, mais son baroud d'honneur n'a guère duré. Visiblement épuisé, il a perdu son service dès le troisième jeu de la quatrième manche et n'a pas réussi à stopper Nadal. Le prochain adversaire de Nadal, Anderson, disputera à 31 ans sa première finale en Grand Chelem. Le Sud-Africain, 32e mondial, avait dominé l'Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 19/N.12) 4-6, 7-5, 6-3, 6-2 plus tôt dans la journée.

Nadal a dominé en demi-finales l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 28/N.24) 4-6, 6-0, 6-3, 6-2 et tentera de décrocher le 16e titre du Grand Chelem de sa carrière, le deuxième en 2017 après Roland Garros en juin, son troisième à Flushing Meadows après 2010 et 2013. Il a mis fin avec autorité au beau parcours de Del Potro, impressionnant vainqueur en quarts de finale du grand favori, le Suisse Roger Federer. L'Argentin, lauréat de l'US Open 2009, a fait illusion pendant un set, retrouvant la puissance au service et la précision en coup droit qui lui avait permis de déborder Federer en quatre sets 7-5, 3-6, 7-6 (10/8), 6-4. Mais le 28e mondial, passé tout près de l'abandon, puis de la défaite, en 8e de finale contre l'Autrichien Dominic Thiem, a perdu pied physiquement face au pressing de Nadal. Le roi de Roland Garros l'a littéralement étouffé en accélérant le rythme du jeu et en insistant sur le revers de Del Potro. Il a égalisé à une manche partout en empochant le deuxième set en 27 minutes et a gagné neuf jeux consécutifs au grand dam des nombreux supporteurs argentins. Mené 3 à 0 dans la 3e manche, Del Potro a redressé brièvement la tête, mais son baroud d'honneur n'a guère duré. Visiblement épuisé, il a perdu son service dès le troisième jeu de la quatrième manche et n'a pas réussi à stopper Nadal. Le prochain adversaire de Nadal, Anderson, disputera à 31 ans sa première finale en Grand Chelem. Le Sud-Africain, 32e mondial, avait dominé l'Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 19/N.12) 4-6, 7-5, 6-3, 6-2 plus tôt dans la journée.