Dès le premier jeu, le ton était donné. Il dura 10 minutes et se termina par un break de Nadal. Maître du Philippe Chatrier, le vainqueur à treize reprises du tournoi imposa son rythme, sa lourdeur de balle et sa précision à un Djokovic qui n'avait pas été bousculé comme cela depuis le début du tournoi. Nadal fila à 1-5. Djokovic ne pouvait éviter la perte de son premier set dans la quinzaine (2-6 après 53 minutes).

Le tenant du titre n'en menait pas large face à un Nadal des grands soirs qui jouait juste, ne lâchait rien et après 7 balles de break entamait la deuxième manche par un nouveau break en sa faveur. Le Majorquin, qui fêtera ses 36 ans vendredi, poursuivit et signait un 2e break pour mener 0-3. C'est alors que Djokovic retrouva sa vitesse, varia son jeu et poussa Nadal à la faute. Il signa un premier break (1-3). Un nouveau match débutait. A 2-3, sur service de Nadal, la bataille fut épique. Le jeu dura 18 minutes, L'Espagnol sauva quatre balles de break, le Serbe quatre autres de 2-4 et au final comme depuis quelques jeux, Nadal céda le premier à la 5e balle de break (3-3). Le 2e set avait débuté 54 minutes plus tôt! Le patron était désormais le N.1 mondial qui dictait le jeu. Nadal arrêta la série de jeux consécutifs remportés de "Nole" en égalisant à 4-4, mais il devait finalement céder la 2e manche 6-4. Elle avait duré à elle seule 1h25!

Rafael Nadal aurait dû accuser le coup après avoir mené 0-3, mais pas du tout. L'Espagnol, qui avait payé ses fautes directes non provoquées, s'appliqua et signa comme dans les deux premières manches un break d'entrée (0-1). Mieux, il en signa un autre (1-4) et s'offrit la troisième manche (2-6), puis la quatrième (7-6 (7/4)) après plus de quatre heures de match.

Dès le premier jeu, le ton était donné. Il dura 10 minutes et se termina par un break de Nadal. Maître du Philippe Chatrier, le vainqueur à treize reprises du tournoi imposa son rythme, sa lourdeur de balle et sa précision à un Djokovic qui n'avait pas été bousculé comme cela depuis le début du tournoi. Nadal fila à 1-5. Djokovic ne pouvait éviter la perte de son premier set dans la quinzaine (2-6 après 53 minutes). Le tenant du titre n'en menait pas large face à un Nadal des grands soirs qui jouait juste, ne lâchait rien et après 7 balles de break entamait la deuxième manche par un nouveau break en sa faveur. Le Majorquin, qui fêtera ses 36 ans vendredi, poursuivit et signait un 2e break pour mener 0-3. C'est alors que Djokovic retrouva sa vitesse, varia son jeu et poussa Nadal à la faute. Il signa un premier break (1-3). Un nouveau match débutait. A 2-3, sur service de Nadal, la bataille fut épique. Le jeu dura 18 minutes, L'Espagnol sauva quatre balles de break, le Serbe quatre autres de 2-4 et au final comme depuis quelques jeux, Nadal céda le premier à la 5e balle de break (3-3). Le 2e set avait débuté 54 minutes plus tôt! Le patron était désormais le N.1 mondial qui dictait le jeu. Nadal arrêta la série de jeux consécutifs remportés de "Nole" en égalisant à 4-4, mais il devait finalement céder la 2e manche 6-4. Elle avait duré à elle seule 1h25! Rafael Nadal aurait dû accuser le coup après avoir mené 0-3, mais pas du tout. L'Espagnol, qui avait payé ses fautes directes non provoquées, s'appliqua et signa comme dans les deux premières manches un break d'entrée (0-1). Mieux, il en signa un autre (1-4) et s'offrit la troisième manche (2-6), puis la quatrième (7-6 (7/4)) après plus de quatre heures de match.