Le Serbe, 27 ans, disputera au total sa sixième demi-finale à Paris - où il a été finaliste en 2012 - face au Letton Ernests Gulbis, tête de série N.18, qui a facilement disposé (6-3, 6-2, 6-4) du Tchèque Tomas Berdych (N.6).

Djokovic et Gulbis ne se sont rencontrés qu'une fois en Grand Chelem : en quart de finale à Roland-Garros en 2008. Cela restait jusqu'à cette année le meilleur résultat dans un tournoi majeur du Letton de 25 ans, qui n'avait plus jamais fait aussi bien.

Gulbis, qui avait éliminé au tour précédent un membre du Top 4, le Suisse Roger Federer (N.4), n'a rien à voir question régularité avec Djokovic accède à la 22e demi-finale de sa carrière en Grand Chelem. Sur les 15 derniers Majeurs, il a été 14 fois au moins demi-finaliste. Son seul échec sur la période avait eu lieu en janvier à l'Open d'Australie, où il s'était fait éliminer en quarts par le Suisse Stan Wawrinka, futur vainqueur du tournoi.

Djokovic, qui espère devenir le huitième joueur à réaliser le Grand Chelem en carrière, en remportant enfin Roland-Garros, est très impressionnant depuis le début du tournoi. Après avoir infligé une correction en huitièmes au Français Jo-Wilfried Tsonga (6-1, 6-4, 6-1), il a maîtrisé avec beaucoup d'assurance Raonic, qui l'avait pourtant gêné il y a quelques semaines en demi-finale à Rome.

Pour éviter de se retrouver sous pression face au grand serveur canadien (21 aces), il s'est montré extrêmement rigoureux sur son propre engagement. Il n'a cédé qu'une fois son service dans le troisième set et n'a eu qu'une autre balle de break contre lui. Le Croate Marin Cilic a été le seul à le perturber un tant soit peu depuis le début de la quinzaine parisienne, en lui prenant un set.

Il sera difficile pour Gulbis d'empêcher le Serbe de vivre une 13e finale en Grand Chelem (6 titres).

Le Serbe, 27 ans, disputera au total sa sixième demi-finale à Paris - où il a été finaliste en 2012 - face au Letton Ernests Gulbis, tête de série N.18, qui a facilement disposé (6-3, 6-2, 6-4) du Tchèque Tomas Berdych (N.6). Djokovic et Gulbis ne se sont rencontrés qu'une fois en Grand Chelem : en quart de finale à Roland-Garros en 2008. Cela restait jusqu'à cette année le meilleur résultat dans un tournoi majeur du Letton de 25 ans, qui n'avait plus jamais fait aussi bien. Gulbis, qui avait éliminé au tour précédent un membre du Top 4, le Suisse Roger Federer (N.4), n'a rien à voir question régularité avec Djokovic accède à la 22e demi-finale de sa carrière en Grand Chelem. Sur les 15 derniers Majeurs, il a été 14 fois au moins demi-finaliste. Son seul échec sur la période avait eu lieu en janvier à l'Open d'Australie, où il s'était fait éliminer en quarts par le Suisse Stan Wawrinka, futur vainqueur du tournoi. Djokovic, qui espère devenir le huitième joueur à réaliser le Grand Chelem en carrière, en remportant enfin Roland-Garros, est très impressionnant depuis le début du tournoi. Après avoir infligé une correction en huitièmes au Français Jo-Wilfried Tsonga (6-1, 6-4, 6-1), il a maîtrisé avec beaucoup d'assurance Raonic, qui l'avait pourtant gêné il y a quelques semaines en demi-finale à Rome. Pour éviter de se retrouver sous pression face au grand serveur canadien (21 aces), il s'est montré extrêmement rigoureux sur son propre engagement. Il n'a cédé qu'une fois son service dans le troisième set et n'a eu qu'une autre balle de break contre lui. Le Croate Marin Cilic a été le seul à le perturber un tant soit peu depuis le début de la quinzaine parisienne, en lui prenant un set. Il sera difficile pour Gulbis d'empêcher le Serbe de vivre une 13e finale en Grand Chelem (6 titres).