Malgré sa place au 21e rang mondial après avoir longtemps flirté avec le top-10, Mertens ne se voit pas comme la leader du groupe, qui comprend également Alison Van Uytvanck (WTA 50), Kirsten Flipkens (WTA 53) et Ysaline Bonaventure (WTA 134). "Je ne suis pas vraiment le leader. On est ensemble avec quatre filles et le capitaine. On est une équipe, pour moi c'est le plus important."

Après Dominique Monami et l'intérimaire Ivo Van Aken, Mertens connaîtra un troisième capitaine en Fed Cup. "Johan est là pour nous. Tout le monde est différent, mais on se sent bien ensemble. On va tout donner pour gagner", a commenté la Limbourgeoise de 23 ans.

Mertens n'a plus joué en tournoi depuis son élimination au 3e tour de l'Open d'Australie des oeuvres de l'Américaine Madison Keys le 19 janvier. "J'ai pu m'entraîner pendant deux semaines et demies. Cette semaine, avec les filles, c'est une autre ambiance. Avec l'atmosphère de l'équipe, c'est différent. Je suis impatiente de jouer ce week-end en Belgique, ce sera quelque chose de spécial de jouer ici pour mon pays."

Mertens estime qu'avec les retours de Caroline Garcia (WTA 19) et Alizé Cornet (WTA 51), l'équipe de France est "plus forte sur papier" que celle qui avait éliminé les Belges 3-2 à Mouilleron-le-Captif l'an passé. La Limbourgeoise avait alors battu Pauline Parmentier (WTA 55) avant de s'incliner face à Kristina Mladenovic (WTA 64), toutes deux à nouveau présentes cette année. Associée à Kirsten Flipkens, Mertens avait aussi perdu le double face à Mladenovic/Amandine Hesse.