Breakée dès le premier jeu, la Limbourgeoise a perdu le premier set 6-2 en 32 minutes. Elle réalisait son premier break pour revenir à 3-1 dans la seconde manche, avant d'égaliser à 4-4 puis de mener 5-4. Le set se jouait finalement au tie-break, gagné par l'Espagnole. Garbine Muguruza affrontera au tour suivant soit la Russe Veronika Kudermetova (WTA 39) soit l'Ukrainienne Dayana Yastremska (WTA 26).

Kim Clijsters avait annoncé en septembre dernier son retour sur les courts pour 2020, après plus de sept ans d'absence. La Limbourgeoise, 36 ans, avait initialement programmé son come-back pour janvier afin de disputer l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de la saison, qu'elle a remporté en 2011. Mais une blessure au genou l'a contrainte à modifier son programme.

Elle avait ensuite annoncé que son premier tournoi serait celui de Monterrey, au Mexique, en mars. Elle a préféré avancer ce retour très attendu et a finalement entamé sa troisième carrière à Dubaï. Après Dubaï, Kim Clijsters a prévu de disputer le tournoi de Monterrey au Mexique (2-8 mars) puis de se rendre aux Etats-Unis pour disputer le prestigieux tournoi d'Indian Wells, de catégorie Premier Mandatory, le deuxième niveau après les tournois majeurs. Toujours aux Etats-Unis, elle a annoncé sa participation au tournoi de Charleston, une épreuve WTA Premier qui aura lieu du 6 au 12 avril.

Clijsters n'a encore jamais joué à Monterrey et Charleston Kim Clijsters avait fait une première pause en 2007 et repris la compétition en 2009, après la naissance de son premier enfant, Jada. Elle compte 41 titres, dont quatre en Grand Chelem (l'US Open 2005, 2009 et 2010 et l'Open d'Australie 2011).

Plus tôt dans la journée, Elise Mertens (WTA 22) s'est qualifiée pour le deuxième tour à Dubaï en battant la Chinoise Wang Qiang (WTA 28) 6-3, 6-0. Alison Van Uytvanck (WTA 48) a elle été battue par la Tchèque Katerina Siniakova (WTA 58) en trois sets, 5-7, 6-2, 7-5, au troisième et dernier tour des qualifications. Kirsten Flipkens et Alison Van Uytvanck ont été éliminées dès le premier tour du double. Le duo belge s'est incliné 6-3, 6-1 face à la paire tête de série N.6 formée par la Tchèque Kveta Peschke et la Néerlandaise Demi Schuurs.

"C'était chouette !"

Kim Clijsters n'a pas réussi à entamer le chapitre 3 de son illustre carrière par un exploit, lundi soir, au premier tour du tournoi WTA Premier sur dur de Dubai, doté de 2.643.670 dollars. Pour son premier match officiel depuis plus sept ans, la Limbourgeoise, 36 ans, s'est toutefois remarquablement comportée contre l'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 16), finaliste du dernier Australian Open, s'inclinant 6-2, 7-6 (8/6) après avoir été menée 6-2, 3-0 double break.

"C'était chouette ! ", a-t-elle confié en conférence de presse après sa défaite. "Je n'avais encore jamais joué ici. Je ne connaissais même pas le chemin pour arriver sur le court, mais c'était très sympa de voir les supporters belges et les drapeaux. Cela aide à oublier ce qui vient de se passer, ou la faute que vous venez de commettre. J'ai eu une opportunité de gagner ce deuxième set, mais elle a bien joué. Elle a vraiment bien joué lorsque j'ai hérité de l'une ou l'autre balle de break. Elle a très bien servi. Je pense que ce fut l'une des principales différences aujourd'hui".

Kim Clijsters aussi a disputé un bon match. Même si elle a servi 10 doubles fautes et que son physique est encore largement perfectible, l'ancienne numéro 1 mondiale a montré par sa qualité de frappe du fond du court, et notamment plusieurs coups droits dévastateurs, que la magie était encore là. Elle peut quitter les Emirats la tête haute direction son prochain tournoi, le 2 mars, à Monterrey, au Mexique.

"J'ai senti une grande différence entre les premier et deuxième sets. J'étais vraiment dans le match dans ce deuxième set", a-t-elle poursuivi. "Je voyais bien la balle, je lisais mieux son jeu et je cernais mieux son rythme. J'avais même le sentiment de dominer certains points. Je pense que c'est un bon sentiment à avoir, surtout après la manière dont j'avais entamé le match. Je suis parvenue à revenir dans ce deuxième set, avec le type de tennis que j'ai pratiqué, et c'est très positif pour la suite. Je pense que toute cette semaine ici a été un grand pas en avant pour moi et mon équipe", a-t-elle conclu.

Breakée dès le premier jeu, la Limbourgeoise a perdu le premier set 6-2 en 32 minutes. Elle réalisait son premier break pour revenir à 3-1 dans la seconde manche, avant d'égaliser à 4-4 puis de mener 5-4. Le set se jouait finalement au tie-break, gagné par l'Espagnole. Garbine Muguruza affrontera au tour suivant soit la Russe Veronika Kudermetova (WTA 39) soit l'Ukrainienne Dayana Yastremska (WTA 26). Kim Clijsters avait annoncé en septembre dernier son retour sur les courts pour 2020, après plus de sept ans d'absence. La Limbourgeoise, 36 ans, avait initialement programmé son come-back pour janvier afin de disputer l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de la saison, qu'elle a remporté en 2011. Mais une blessure au genou l'a contrainte à modifier son programme. Elle avait ensuite annoncé que son premier tournoi serait celui de Monterrey, au Mexique, en mars. Elle a préféré avancer ce retour très attendu et a finalement entamé sa troisième carrière à Dubaï. Après Dubaï, Kim Clijsters a prévu de disputer le tournoi de Monterrey au Mexique (2-8 mars) puis de se rendre aux Etats-Unis pour disputer le prestigieux tournoi d'Indian Wells, de catégorie Premier Mandatory, le deuxième niveau après les tournois majeurs. Toujours aux Etats-Unis, elle a annoncé sa participation au tournoi de Charleston, une épreuve WTA Premier qui aura lieu du 6 au 12 avril. Clijsters n'a encore jamais joué à Monterrey et Charleston Kim Clijsters avait fait une première pause en 2007 et repris la compétition en 2009, après la naissance de son premier enfant, Jada. Elle compte 41 titres, dont quatre en Grand Chelem (l'US Open 2005, 2009 et 2010 et l'Open d'Australie 2011). Plus tôt dans la journée, Elise Mertens (WTA 22) s'est qualifiée pour le deuxième tour à Dubaï en battant la Chinoise Wang Qiang (WTA 28) 6-3, 6-0. Alison Van Uytvanck (WTA 48) a elle été battue par la Tchèque Katerina Siniakova (WTA 58) en trois sets, 5-7, 6-2, 7-5, au troisième et dernier tour des qualifications. Kirsten Flipkens et Alison Van Uytvanck ont été éliminées dès le premier tour du double. Le duo belge s'est incliné 6-3, 6-1 face à la paire tête de série N.6 formée par la Tchèque Kveta Peschke et la Néerlandaise Demi Schuurs. "C'était chouette !" Kim Clijsters n'a pas réussi à entamer le chapitre 3 de son illustre carrière par un exploit, lundi soir, au premier tour du tournoi WTA Premier sur dur de Dubai, doté de 2.643.670 dollars. Pour son premier match officiel depuis plus sept ans, la Limbourgeoise, 36 ans, s'est toutefois remarquablement comportée contre l'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 16), finaliste du dernier Australian Open, s'inclinant 6-2, 7-6 (8/6) après avoir été menée 6-2, 3-0 double break. "C'était chouette ! ", a-t-elle confié en conférence de presse après sa défaite. "Je n'avais encore jamais joué ici. Je ne connaissais même pas le chemin pour arriver sur le court, mais c'était très sympa de voir les supporters belges et les drapeaux. Cela aide à oublier ce qui vient de se passer, ou la faute que vous venez de commettre. J'ai eu une opportunité de gagner ce deuxième set, mais elle a bien joué. Elle a vraiment bien joué lorsque j'ai hérité de l'une ou l'autre balle de break. Elle a très bien servi. Je pense que ce fut l'une des principales différences aujourd'hui". Kim Clijsters aussi a disputé un bon match. Même si elle a servi 10 doubles fautes et que son physique est encore largement perfectible, l'ancienne numéro 1 mondiale a montré par sa qualité de frappe du fond du court, et notamment plusieurs coups droits dévastateurs, que la magie était encore là. Elle peut quitter les Emirats la tête haute direction son prochain tournoi, le 2 mars, à Monterrey, au Mexique. "J'ai senti une grande différence entre les premier et deuxième sets. J'étais vraiment dans le match dans ce deuxième set", a-t-elle poursuivi. "Je voyais bien la balle, je lisais mieux son jeu et je cernais mieux son rythme. J'avais même le sentiment de dominer certains points. Je pense que c'est un bon sentiment à avoir, surtout après la manière dont j'avais entamé le match. Je suis parvenue à revenir dans ce deuxième set, avec le type de tennis que j'ai pratiqué, et c'est très positif pour la suite. Je pense que toute cette semaine ici a été un grand pas en avant pour moi et mon équipe", a-t-elle conclu.