Le Liégeois de 29 ans restait sur une probante victoire en trois sets contre le Serbe Filip Krajinovic (ATP 26) alors que Shapovalov, 21 ans, avait lui dû batailler pendant cinq sets et 3h30 de jeu avant d'écarter l'Américain Taylor Fritz (ATP 25). C'est la quatrième fois de rang que 'la Goff' est éliminé en huitièmes de finale à Flushing Meadows, lui qui restait sur des éliminations à ce stade de la compétition contre Andrey Rublev (2017), Marin Cilic (2018) et Roger Federer (2019).

Le Belge a loupé l'occasion de devenir le 10e membre actif du 'Grand Slam QF club', réunissant tous les joueurs encore en activité sur le circuit à avoir atteint les quarts de finale des quatre levées du Grand Chelem, ainsi que le premier Belge à atteindre les quarts. En début de saison, le N.1 belge avait été éliminé au 3e tour de l'Open d'Australie. Shapovalov, qualifié pour les quarts de finale d'un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, défiera Pablo Carreno Busta (ATP 27).

Plus tôt dans la journée, l'Espagnol a profité de la disqualification de Novak Djokovic. Le N.1 mondial serbe, mécontent d'avoir perdu son jeu de service après avoir galvaudé trois balles de sets dans le jeu précédant, a frappé violemment une balle avec sa raquette. La balle est allée heurter une juge de ligne. L'arbitre a alors appliqué le règlement et disqualifié le triple vainqueur du tournoi (2011, 2015, 2018).

Le Serbe restait sur un bilan immaculé de 26 victoires pour 0 défaite en 2020. Après six victoires à l'ATP Cup, il a enquillé les succès à l'Open d'Australie, Dubaï et, après la pause liée au coronavirus, à Cincinnati. L'US Open 2020 sera donc le premier Majeur à avoir un autre vainqueur que l'un des membres du Big 3 depuis son édition 2016 remportée par Stan Wawrinka. Plus encore, il y aura à New York cette année un tout nouveau vainqueur de Grand Chelem.

"Le service de Shapovalov a fait la différence"

David Goffin (ATP 10) a quitté Flushing Meadows un peu déçu, dimanche soir, après avoir été éliminé.

"Ce fut une belle bagarre", a déclaré le numéro un belge après sa défaite. "Il a très bien joué et l'élément qui a fait la différence, c'est son service. Je ne suis parvenu à le breaker qu'une seule fois, lors du dernier jeu du match. Il servait avec beaucoup de confiance, dans toutes les zones. J'ai eu quelques occasions, plusieurs fois 0-30 et même 15-40 au début du deuxième set, mais il a bien servi et est resté agressif. Parfois, il peut dégoupiller, mais ce soir, il a été solide du début à la fin. C'était dur de le faire rater. Peut-être que si j'avais pu m'appuyer plus sur mon retour et jouer un peu mieux les points importants, cela aurait pu faire la différence, mais il n'a rien lâché."

Après le Russe Andrey Rublev, le Croate Marin Cilic et le Suisse Roger Federer, c'est donc Denis Shapovalov qui a privé David Goffin d'atteindre pour la première fois de sa carrière les quarts de finale à l'US Open. Le Liégeois, cela dit, n'envisage pas d'en faire une obsession et se voulait plutôt satisfait de son parcours sur le ciment new-yorkais. "Finalement, je termine sur une bonne note", a-t-il poursuivi.

"Ces dernières semaines, les sensations n'avaient pas été extraordinaires. Je ne savais dès lors pas trop ce que cela allait donner. Au moment d'entamer le tournoi, je ne m'attendais pas à atteindre les huitièmes de finale. J'aurais donc signé pour pareil résultat. Il y a eu une belle réaction par rapport à la semaine précédente. Je ressors avec du positif de ce match. Il y a eu une belle intensité et des bonnes choses. Aujourd'hui, ce n'était pas encore suffisant, mais j'espère qu'il y aura d'autres opportunités."

Le Liégeois de 29 ans restait sur une probante victoire en trois sets contre le Serbe Filip Krajinovic (ATP 26) alors que Shapovalov, 21 ans, avait lui dû batailler pendant cinq sets et 3h30 de jeu avant d'écarter l'Américain Taylor Fritz (ATP 25). C'est la quatrième fois de rang que 'la Goff' est éliminé en huitièmes de finale à Flushing Meadows, lui qui restait sur des éliminations à ce stade de la compétition contre Andrey Rublev (2017), Marin Cilic (2018) et Roger Federer (2019). Le Belge a loupé l'occasion de devenir le 10e membre actif du 'Grand Slam QF club', réunissant tous les joueurs encore en activité sur le circuit à avoir atteint les quarts de finale des quatre levées du Grand Chelem, ainsi que le premier Belge à atteindre les quarts. En début de saison, le N.1 belge avait été éliminé au 3e tour de l'Open d'Australie. Shapovalov, qualifié pour les quarts de finale d'un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, défiera Pablo Carreno Busta (ATP 27). Plus tôt dans la journée, l'Espagnol a profité de la disqualification de Novak Djokovic. Le N.1 mondial serbe, mécontent d'avoir perdu son jeu de service après avoir galvaudé trois balles de sets dans le jeu précédant, a frappé violemment une balle avec sa raquette. La balle est allée heurter une juge de ligne. L'arbitre a alors appliqué le règlement et disqualifié le triple vainqueur du tournoi (2011, 2015, 2018). Le Serbe restait sur un bilan immaculé de 26 victoires pour 0 défaite en 2020. Après six victoires à l'ATP Cup, il a enquillé les succès à l'Open d'Australie, Dubaï et, après la pause liée au coronavirus, à Cincinnati. L'US Open 2020 sera donc le premier Majeur à avoir un autre vainqueur que l'un des membres du Big 3 depuis son édition 2016 remportée par Stan Wawrinka. Plus encore, il y aura à New York cette année un tout nouveau vainqueur de Grand Chelem. David Goffin (ATP 10) a quitté Flushing Meadows un peu déçu, dimanche soir, après avoir été éliminé. "Ce fut une belle bagarre", a déclaré le numéro un belge après sa défaite. "Il a très bien joué et l'élément qui a fait la différence, c'est son service. Je ne suis parvenu à le breaker qu'une seule fois, lors du dernier jeu du match. Il servait avec beaucoup de confiance, dans toutes les zones. J'ai eu quelques occasions, plusieurs fois 0-30 et même 15-40 au début du deuxième set, mais il a bien servi et est resté agressif. Parfois, il peut dégoupiller, mais ce soir, il a été solide du début à la fin. C'était dur de le faire rater. Peut-être que si j'avais pu m'appuyer plus sur mon retour et jouer un peu mieux les points importants, cela aurait pu faire la différence, mais il n'a rien lâché." Après le Russe Andrey Rublev, le Croate Marin Cilic et le Suisse Roger Federer, c'est donc Denis Shapovalov qui a privé David Goffin d'atteindre pour la première fois de sa carrière les quarts de finale à l'US Open. Le Liégeois, cela dit, n'envisage pas d'en faire une obsession et se voulait plutôt satisfait de son parcours sur le ciment new-yorkais. "Finalement, je termine sur une bonne note", a-t-il poursuivi. "Ces dernières semaines, les sensations n'avaient pas été extraordinaires. Je ne savais dès lors pas trop ce que cela allait donner. Au moment d'entamer le tournoi, je ne m'attendais pas à atteindre les huitièmes de finale. J'aurais donc signé pour pareil résultat. Il y a eu une belle réaction par rapport à la semaine précédente. Je ressors avec du positif de ce match. Il y a eu une belle intensité et des bonnes choses. Aujourd'hui, ce n'était pas encore suffisant, mais j'espère qu'il y aura d'autres opportunités."