Azarenka remporte à 23 ans le 15e titre WTA de sa carrière et son 2e en grand chelem. Elle a signé son 6e succès en dix matches face à la protégée de Carlos Rodriguez.

La Bélarusse a réussi dans les trois manches à breaker d'entrée Li mais cela ne lui servit pas dans la manche initiale. puisque la Chinoise de 30 ans, qui visait aussi son 2e titre suprême après celui gagné à Roland Garros en 2011, fila à 1-3 et 2-5. Revenue à 4-5, elle perdait la manche sur une double-faute.

La résidente monégasque n'a pas accusé le coup et mena 3-0 dans le set suivant. A 3-1, 30-30, Na Li s'effondra cheville gauche foulée. Elle revint au jeu et parvint à égaliser à 4-4. Azarenka concluait néanmoins.

Na Li renversa aussi la situation dans la 3e manche de 1-0 à 1-2 mais rechutait alors et heurtait le sol de la tête. Azarenka reprit l'avantage (4-2), sauva une balle de 4-4, et sortait gagnante de sa 26e finale.

"Beaucoup plus fort que l'an dernier"

Victoria Azarenka : "C'est un sentiment très différent que celui de l'année dernière. Ce titre est beaucoup plus fort sur le plan émotionnel. Je suis ravie d'avoir réussi à gagner ce tournoi avec tout ce que j'ai dû traverser pendant cette quinzaine. Ce n'était pas facile, il y avait beaucoup de pression. En plus l'histoire avec Sloane (Stephens en demi-finale) est devenue toute une affaire. C'était dur. Mais je devais faire avec, rester calme et positive. C'était une expérience nouvelle et je pense l'avoir bien gérée. Ça va me servir pour la suite, en tant que joueuse et en tant que personne. Mais en fait j'aime la pression, ça vous pousse à être meilleure.

"J'aurais tellement aimé gagner ce tournoi"

Li Na : "Je suis un petit peu triste d'avoir perdu, j'aurais tellement aimé gagner ce tournoi, qui est mon préféré du Grand Chelem. Mais je peux être fière de moi. Elle a mieux négocié les jeux importants, c'est pourquoi elle a gagné."

"Je ne me rappelle même plus la dernière fois que j'étais tombée sur un court, alors tomber deux fois dans un même match, c'est assez incroyable. La deuxième fois, quand ma tête a heurté le sol, je n'ai rien vu pendant deux secondes. Le noir total. Le soigneur est arrivé à m'a dit de me concentrer sur son doigt. Ça m'a fait rire. J'ai pensé: on est sur un court de tennis là, pas à l'hôpital. Peut-être que la finale aurait tourné autrement sans cela. On ne saura jamais."

Azarenka remporte à 23 ans le 15e titre WTA de sa carrière et son 2e en grand chelem. Elle a signé son 6e succès en dix matches face à la protégée de Carlos Rodriguez. La Bélarusse a réussi dans les trois manches à breaker d'entrée Li mais cela ne lui servit pas dans la manche initiale. puisque la Chinoise de 30 ans, qui visait aussi son 2e titre suprême après celui gagné à Roland Garros en 2011, fila à 1-3 et 2-5. Revenue à 4-5, elle perdait la manche sur une double-faute. La résidente monégasque n'a pas accusé le coup et mena 3-0 dans le set suivant. A 3-1, 30-30, Na Li s'effondra cheville gauche foulée. Elle revint au jeu et parvint à égaliser à 4-4. Azarenka concluait néanmoins. Na Li renversa aussi la situation dans la 3e manche de 1-0 à 1-2 mais rechutait alors et heurtait le sol de la tête. Azarenka reprit l'avantage (4-2), sauva une balle de 4-4, et sortait gagnante de sa 26e finale. "Beaucoup plus fort que l'an dernier" Victoria Azarenka : "C'est un sentiment très différent que celui de l'année dernière. Ce titre est beaucoup plus fort sur le plan émotionnel. Je suis ravie d'avoir réussi à gagner ce tournoi avec tout ce que j'ai dû traverser pendant cette quinzaine. Ce n'était pas facile, il y avait beaucoup de pression. En plus l'histoire avec Sloane (Stephens en demi-finale) est devenue toute une affaire. C'était dur. Mais je devais faire avec, rester calme et positive. C'était une expérience nouvelle et je pense l'avoir bien gérée. Ça va me servir pour la suite, en tant que joueuse et en tant que personne. Mais en fait j'aime la pression, ça vous pousse à être meilleure. "J'aurais tellement aimé gagner ce tournoi" Li Na : "Je suis un petit peu triste d'avoir perdu, j'aurais tellement aimé gagner ce tournoi, qui est mon préféré du Grand Chelem. Mais je peux être fière de moi. Elle a mieux négocié les jeux importants, c'est pourquoi elle a gagné." "Je ne me rappelle même plus la dernière fois que j'étais tombée sur un court, alors tomber deux fois dans un même match, c'est assez incroyable. La deuxième fois, quand ma tête a heurté le sol, je n'ai rien vu pendant deux secondes. Le noir total. Le soigneur est arrivé à m'a dit de me concentrer sur son doigt. Ça m'a fait rire. J'ai pensé: on est sur un court de tennis là, pas à l'hôpital. Peut-être que la finale aurait tourné autrement sans cela. On ne saura jamais."