Ce match contre un joueur coriace représentait un vrai test pour le N.3 mondial, finaliste l'an passé à Melbourne, qui n'avait pas bien démarré l'année en s'inclinant d'entrée à Doha face au modeste Allemand Michael Berrer.

Le Majorquin faisait alors son retour après une fin de saison 2014 gâchée par des soucis au dos, puis une opération de l'appendicite. "Ce match va me donner beaucoup de confiance pour la suite", a-t-il affirmé. Il affrontera au prochain tour l'Américain Tim Smyczek, issu desqualifications.

Murray s'est lui qualifié pour le deuxième tour en venant à bout de l'Indien Yuki Bhambri, 317e mondial. L'Ecossais s'est imposé 6-3, 6-4, 7-6 (7/3) contre ce joueur issu des qualifications. Murray affrontera au prochain tour l'Australien Marinko Matosevic, 81e mondial.

Ce match contre un joueur coriace représentait un vrai test pour le N.3 mondial, finaliste l'an passé à Melbourne, qui n'avait pas bien démarré l'année en s'inclinant d'entrée à Doha face au modeste Allemand Michael Berrer. Le Majorquin faisait alors son retour après une fin de saison 2014 gâchée par des soucis au dos, puis une opération de l'appendicite. "Ce match va me donner beaucoup de confiance pour la suite", a-t-il affirmé. Il affrontera au prochain tour l'Américain Tim Smyczek, issu desqualifications. Murray s'est lui qualifié pour le deuxième tour en venant à bout de l'Indien Yuki Bhambri, 317e mondial. L'Ecossais s'est imposé 6-3, 6-4, 7-6 (7/3) contre ce joueur issu des qualifications. Murray affrontera au prochain tour l'Australien Marinko Matosevic, 81e mondial.