Il ne s'agissait que de la deuxième opposition entre le numéro 1 belge, âgé de 26 ans, et l'inoxydable Tchèque, de 12 ans son aîné et passé par les qualifications. En 2012, au premier de tour de Roland Garros, le Liégeois avait eu besoin de cinq sets pour s'imposer.

Les choses ont été plus faciles jeudi pour Goffin, après sa frayeur au tour précédent face au jeune Américain Reilly Opelka (ATP 207).

Il rejoint en 1/16e de finale Steve Darcis (ATP 71), qui a éliminé l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 54) et trouvera sur sa route Andreas Seppi (ATP 89), tombeur surprise du fantasque Nick Kyrgios.

Il ne s'agissait que de la deuxième opposition entre le numéro 1 belge, âgé de 26 ans, et l'inoxydable Tchèque, de 12 ans son aîné et passé par les qualifications. En 2012, au premier de tour de Roland Garros, le Liégeois avait eu besoin de cinq sets pour s'imposer. Les choses ont été plus faciles jeudi pour Goffin, après sa frayeur au tour précédent face au jeune Américain Reilly Opelka (ATP 207). Il rejoint en 1/16e de finale Steve Darcis (ATP 71), qui a éliminé l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 54) et trouvera sur sa route Andreas Seppi (ATP 89), tombeur surprise du fantasque Nick Kyrgios.