"Novak Djokovic a été testé positif au Covid-19", lit-on dans un communiqué de son staff. Le texte ajoute que le joueur serbe ne "ressent aucun symptôme".

Trois joueurs ayant participé à l'Adria Tour, qui a démarré à la mi-juin à Belgrade, avaient déjà annoncé leur test positif au Covid-19: le Bulgare Grigor Dimitrov (19e mondial), le Croate Borna Coric (33e) et le Serbe Viktor Troicki (184e).

"Dès l'arrivée à Belgrade (en provenance de Zadar, en Croatie, où se déroulait samedi et dimanche la deuxième étape du tournoi), nous sommes allés faire des tests. Le mien et celui de Jelena (son épouse, ndlr) est positif. Ceux des enfants sont négatifs", a déclaré Djokovic dans le communiqué.

"Nole" se dit "extrêmement désolé pour chaque cas individuel de contamination". "J'espère que le nombre de contaminés augmentera pas", a-t-il ajouté.

Stade comble et accolades

"Tout ce que nous avons fait depuis un mois, était fait avec le coeur net et avec les intentions sincères", a poursuivi le Serbe, en ajoutant que le tournoi était organisé "avec l'idée d'aider les joueurs de tennis de la région, de créer des conditions pour qu'ils jouent, pour qu'ils se faire des revenus afin de surmonter plus facilement cette période difficile".

Les images diffusées de la première étape de l'Adria Tour à Belgrade, montraient le stade comble, quasiment pas un masque de protection, des joueurs et joueuses se donnant des accolades sur le court ou dînant ensemble sans aucune précaution.

Ce n'était pas en contradiction avec les directives des autorités sanitaires régionales. La Serbie a par ailleurs organisé dimanche les élections législatives.

"Nous avons organisé le tournoi au moment où le virus faiblissait, croyant que les conditions étaient réunies pour sa tenue", a insisté Djokovic dans le communiqué, ajoutant que l'idée était d'envoyer "les messages de solidarité, de respect, du fair-play".

Il a précisé qu'il s'était placé lui-même en isolement pendant 14 jours et qu'il referait un test dans cinq jours.

"Novak Djokovic a été testé positif au Covid-19", lit-on dans un communiqué de son staff. Le texte ajoute que le joueur serbe ne "ressent aucun symptôme".Trois joueurs ayant participé à l'Adria Tour, qui a démarré à la mi-juin à Belgrade, avaient déjà annoncé leur test positif au Covid-19: le Bulgare Grigor Dimitrov (19e mondial), le Croate Borna Coric (33e) et le Serbe Viktor Troicki (184e)."Dès l'arrivée à Belgrade (en provenance de Zadar, en Croatie, où se déroulait samedi et dimanche la deuxième étape du tournoi), nous sommes allés faire des tests. Le mien et celui de Jelena (son épouse, ndlr) est positif. Ceux des enfants sont négatifs", a déclaré Djokovic dans le communiqué."Nole" se dit "extrêmement désolé pour chaque cas individuel de contamination". "J'espère que le nombre de contaminés augmentera pas", a-t-il ajouté."Tout ce que nous avons fait depuis un mois, était fait avec le coeur net et avec les intentions sincères", a poursuivi le Serbe, en ajoutant que le tournoi était organisé "avec l'idée d'aider les joueurs de tennis de la région, de créer des conditions pour qu'ils jouent, pour qu'ils se faire des revenus afin de surmonter plus facilement cette période difficile".Les images diffusées de la première étape de l'Adria Tour à Belgrade, montraient le stade comble, quasiment pas un masque de protection, des joueurs et joueuses se donnant des accolades sur le court ou dînant ensemble sans aucune précaution.Ce n'était pas en contradiction avec les directives des autorités sanitaires régionales. La Serbie a par ailleurs organisé dimanche les élections législatives."Nous avons organisé le tournoi au moment où le virus faiblissait, croyant que les conditions étaient réunies pour sa tenue", a insisté Djokovic dans le communiqué, ajoutant que l'idée était d'envoyer "les messages de solidarité, de respect, du fair-play".Il a précisé qu'il s'était placé lui-même en isolement pendant 14 jours et qu'il referait un test dans cinq jours.