Les deux se rencontreront pour la troisième fois sur le circuit, en deuxième match de la journée sur le court Suzanne Lenglen. "Darcis est très talentueux. Je ne devrai donc rien laisser au hasard", a-t-il confié.

S'il avait pesté sur l'état de la terre battue du Spiroudome de Charleroi lorsqu'il était venu jouer la Coupe Davis en février 2013, Novak Djokovic nourrit en fait beaucoup de respect à l'égard des joueurs belges. Dans la foulée de sa victoire au premier tour contre le Taiwanais Yen-Hsun Lu (ATP 95), mardi, il a même parlé en termes très élogieux de David Goffin (ATP 13), l'autre Belge présent à Paris, avec les journalistes de son pays. C'est ce qu'un confrère serbe est venu raconter à Belga ce mercredi.

"Goffin est dans la forme de sa vie depuis un an et demi", expliqua le N.1 mondial, qui l'avait difficilement battu en demi-finales du tournoi ATP Masters 1000 de Miami, fin mars. "Il pratique un tennis très pur et beau à voir. C'est l'un des joueurs les plus rapides du circuit. Il a aussi amélioré sa première balle de service aussi. Et on voit qu'il est en confiance. Il est très agressif du fond du court. Il peut frapper un grand coup ici, comme Thiem ou Zverev. Maintenant, je pense tout de même que les trois ou quatre meilleurs du circuit restent les favoris", sourit-il.

On imagine que Steve Darcis, lorsqu'il montera sur le court ce jeudi, tâchera de tout mettre en oeuvre pour le démentir.

Les deux se rencontreront pour la troisième fois sur le circuit, en deuxième match de la journée sur le court Suzanne Lenglen. "Darcis est très talentueux. Je ne devrai donc rien laisser au hasard", a-t-il confié. S'il avait pesté sur l'état de la terre battue du Spiroudome de Charleroi lorsqu'il était venu jouer la Coupe Davis en février 2013, Novak Djokovic nourrit en fait beaucoup de respect à l'égard des joueurs belges. Dans la foulée de sa victoire au premier tour contre le Taiwanais Yen-Hsun Lu (ATP 95), mardi, il a même parlé en termes très élogieux de David Goffin (ATP 13), l'autre Belge présent à Paris, avec les journalistes de son pays. C'est ce qu'un confrère serbe est venu raconter à Belga ce mercredi. "Goffin est dans la forme de sa vie depuis un an et demi", expliqua le N.1 mondial, qui l'avait difficilement battu en demi-finales du tournoi ATP Masters 1000 de Miami, fin mars. "Il pratique un tennis très pur et beau à voir. C'est l'un des joueurs les plus rapides du circuit. Il a aussi amélioré sa première balle de service aussi. Et on voit qu'il est en confiance. Il est très agressif du fond du court. Il peut frapper un grand coup ici, comme Thiem ou Zverev. Maintenant, je pense tout de même que les trois ou quatre meilleurs du circuit restent les favoris", sourit-il. On imagine que Steve Darcis, lorsqu'il montera sur le court ce jeudi, tâchera de tout mettre en oeuvre pour le démentir.