Dominé en deux manches 6-4, 7-6 (7/4) par le 123e joueur mondial, Djokovic n'aura donc pas réussi à retrouver les courts avec un titre à la clé, un mois après son expulsion d'Australie où il n'avait pas pu défendre ses chances en Grand Chelem, n'étant pas vacciné contre le Covid-19.

En son absence forcée à Melbourne, Rafael Nadal avait remporté un 21e trophée majeur, du jamais vu chez les hommes, dépassant alors d'une unité au palmarès ses rivaux Federer et Djokovic.

Le Serbe de 34 ans avait déjà remporté cinq fois le trophée aux Émirats arabes unies mais il ne disputait que son premier tournoi depuis décembre et une défaite en demi-finale de Coupe Davis, à Madrid, avec la Serbie devant la Croatie.

"Je manque un peu de rythme de jeu. Ça se voit, je suis encore en train de me chercher sur le court. Plus je jouerai de matchs, et mieux je me sentirai" a expliqué "Nole" à l'issue de la rencontre, lui qui sera probablement privé des prochains Masters 1000 à Indian Wells et Miami, son statut vaccinal ne lui permettant pas d'entrer sur le territoire des États-Unis.

"J'ai besoin de jouer des matchs. Je n'en ai pas eu beaucoup l'occasion ces derniers mois. Je dois maintenant faire face à la situation et voir comment les choses se passent. Si j'ai l'occasion de jouer, je le ferai. Espérons que cela puisse arriver bientôt quelque part. Mon objectif maintenant est surtout de continuer à jouer au tennis et de me battre pour gagner de beaux titres. Tant que je pourrai jouer, tant que mon corps me le permettra, je jouerai au tennis", a déclaré le Serbe qui avait pu jouer dans les Émirats qui ne demandent pas de vaccination contre le Covid pour entrer sur leurs territoires.

Dominé en deux manches 6-4, 7-6 (7/4) par le 123e joueur mondial, Djokovic n'aura donc pas réussi à retrouver les courts avec un titre à la clé, un mois après son expulsion d'Australie où il n'avait pas pu défendre ses chances en Grand Chelem, n'étant pas vacciné contre le Covid-19. En son absence forcée à Melbourne, Rafael Nadal avait remporté un 21e trophée majeur, du jamais vu chez les hommes, dépassant alors d'une unité au palmarès ses rivaux Federer et Djokovic. Le Serbe de 34 ans avait déjà remporté cinq fois le trophée aux Émirats arabes unies mais il ne disputait que son premier tournoi depuis décembre et une défaite en demi-finale de Coupe Davis, à Madrid, avec la Serbie devant la Croatie. "Je manque un peu de rythme de jeu. Ça se voit, je suis encore en train de me chercher sur le court. Plus je jouerai de matchs, et mieux je me sentirai" a expliqué "Nole" à l'issue de la rencontre, lui qui sera probablement privé des prochains Masters 1000 à Indian Wells et Miami, son statut vaccinal ne lui permettant pas d'entrer sur le territoire des États-Unis. "J'ai besoin de jouer des matchs. Je n'en ai pas eu beaucoup l'occasion ces derniers mois. Je dois maintenant faire face à la situation et voir comment les choses se passent. Si j'ai l'occasion de jouer, je le ferai. Espérons que cela puisse arriver bientôt quelque part. Mon objectif maintenant est surtout de continuer à jouer au tennis et de me battre pour gagner de beaux titres. Tant que je pourrai jouer, tant que mon corps me le permettra, je jouerai au tennis", a déclaré le Serbe qui avait pu jouer dans les Émirats qui ne demandent pas de vaccination contre le Covid pour entrer sur leurs territoires.