L'Australien, qui avait réglé violemment ses comptes avec Novak Djokovic et Rafael Nadal lors d'une interview la veille, a totalement vrillé au début du 3e set. Après un échange verbal avec l'arbitre, il a reçu un jeu de pénalité, ce qui l'a fait craquer. Il a alors jeté sa raquette, puis balancé une chaise sur le court avant de ranger ses raquettes et quitter le court non sans avoir serré la main de l'arbitre. Il est donc automatiquement disqualifié.

Après sa victoire face au Russe Daniil Medvedev la veille, l'Australien avait déjà fait des siennes. Dans une interview accordée à un journaliste américain, il avait dit tout le mal qu'il pensait du N.1 mondial Novak Djokovic. "Il a une obsession maladive avec le besoin d'être aimé. Il veut être Roger. Il veut être tellement aimé que je n'arrive pas à supporter ça. Ça en devient embarrassant", a-t-il dit.

"Peu importe le nombre de Grands Chelems qu'il remportera, il ne sera jamais le plus grand pour moi. Tout simplement parce que je l'ai affronté deux fois et, désolé, si tu ne peux pas me battre, tu n'es pas le plus grand de l'histoire", a-t-il ajouté au sujet de Djokovic.