Mertens: "Je suis 13e mondiale, j'ai confiance en mon jeu"

  • Mise à jour à

N°13 mondial à la WTA, Élise Mertens attaque 2019 avec l'ambition des plus grandes et une demi-finale à l'Australian Open à défendre. Un programme chargé pour une joueuse qu'on dit taillée pour le top 10 grâce à un mental de fer. Rencontre.

Elise Mertens © Sportmag

Elise Mertens à propos...

...de l'Australian Open à venir et des points qu'elle devra y défendre : "Ce ne sera pas capital, mais très important, vu le nombre important de point à défendre. Après, je ne sais pas si c'est de la pression, j'ai tellement bien joué l'an dernier que je suis dans quelque chose de différent maintenant. Je suis 13e mondiale, j'ai confiance en mon jeu, je sais ce que je suis capable de produire. Ce ne sera pas facile de faire à nouveau une demi-finale en Australie, j'en suis consciente, mais si je perds des points là-bas, j'en gagnerai ailleurs par la suite. Ça ne me préoccupe pas tant que ça, en fait."

...du ranking WTA : "Pour moi, le ranking ne sera jamais vraiment un objectif. Le plus important, ça a toujours été d'avoir une courbe de progression dans mon jeu. Être dans le top 15, c'est bien, mais ce n'est pas toujours parce que tu gagnes beaucoup de matches que tu progresses nécessairement. Or, moi, cette saison, j'ai eu réellement l'impression de voir mon jeu progresser. Je suis, par exemple, contente parce que je trouve que je suis devenue plus agressive en début de point, au service et sur la troisième balle et ça, c'est très important dans le tennis moderne."

...des Masters pour lesquels elle n'a pas réussi à se qualifier en fin de saison : "J'étais déçue, mais je pense que j'aurai d'autres occasions dans le futur. J'ai tout donné jusqu'au bout, mais j'étais épuisée aussi bien mentalement que physiquement, je n'avais plus de jus. Et si tu n'es pas au top dans le tennis, ce n'est pas possible. C'est pour ça que je pense qu'il est préférable de mettre le double un peu de côté en 2019."

Par Martin Grimberghs

Retrouvez l'intégralité de l'intervie d'Elise Mertens dans votre Sport/Foot Magazine