L'Espagnol a ainsi remporté son onzième match d'affilée, contre l'autre homme en forme de l'automne, vainqueur lui aussi de deux tournois le mois dernier à Vienne et à Bâle, où il avait battu Roger Federer.

C'était la 73e victoire de la saison de l'Espagnol qui, s'il n'est pas le N.1 mondial, mais seulement le N.5, est bien le joueur qui a gagné le plus de matches, et aussi le plus de tournois (sept, sur toutes les surfaces) cette année.

Ferrer est l'un des joueurs à surveiller au Masters, un tournoi qui lui réussit bien puisqu'il a déjà joué la finale en 2007 et la demi-finale l'an dernier, battu à chaque fois par Roger Federer (ATP 1).

Il retrouvera d'ailleurs jeudi le Suisse, qui a battu Janko Tipsarevic (ATP 9) 6-3, 6-1 plus tôt dans la journée, pour essayer de le battre enfin après treize échecs en autant de matches.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'Espagnol a ainsi remporté son onzième match d'affilée, contre l'autre homme en forme de l'automne, vainqueur lui aussi de deux tournois le mois dernier à Vienne et à Bâle, où il avait battu Roger Federer. C'était la 73e victoire de la saison de l'Espagnol qui, s'il n'est pas le N.1 mondial, mais seulement le N.5, est bien le joueur qui a gagné le plus de matches, et aussi le plus de tournois (sept, sur toutes les surfaces) cette année. Ferrer est l'un des joueurs à surveiller au Masters, un tournoi qui lui réussit bien puisqu'il a déjà joué la finale en 2007 et la demi-finale l'an dernier, battu à chaque fois par Roger Federer (ATP 1). Il retrouvera d'ailleurs jeudi le Suisse, qui a battu Janko Tipsarevic (ATP 9) 6-3, 6-1 plus tôt dans la journée, pour essayer de le battre enfin après treize échecs en autant de matches. Sportfootmagazine.be, avec Belga