C'est la dixième fois que Federer atteint le dernier carré du Masters. Ferrer restait pourtant sur onze victoires consécutives. Déjà vainqueur de Janko Tipsarevic (ATP 9) mardi, le tenant du titre est en effet assuré de terminer à l'une des deux premières places du groupe B, quel que soit le résultat de son dernier match de poule contre l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 7) samedi.

Cette quatorzième victoire en... quatorze rencontres devant David Ferrer, ne fut cependant pas la plus simple à obtenir. En délicatesse avec sa première balle -seulement 40% de réussite- Roger Federer s'est souvent retrouvé en difficulté lors de la première manche, où son adversaire gâcha un paquet de balles de break. Heureusement pour lui, David Ferrer a lâché prise à 5-4 sur son service (jeu blanc).

Malgré sa forme actuelle, l'Espagnol de Valence n'est jamais tout à fait lui même devant le titulaire dix-sept titres du Grand Chelem.

Il a toutefois eu le mérite de tenir jusqu'au jeu décisif dans le 2e set, où il a deux fois été mené 0-30 sur son service, à 4-3 et 6-5.

Mais Roger Federer "retrouva" sa première balle dans le tie-break pour s'imposer 7/5 sur sa troisième balle de match après 1h49 de jeu.

Del Potro se relance

Juan Martin Del Potro, 7-ème joueur mondial, s'est lui relancé dans la course aux demi-finales en surclassant en deux sets 6-0, 6-4, le Serbe Janko Tipsarevic (ATP 9), qui est le premier éliminé après sa deuxième défaite.

L'Argentin sera assuré d'accéder au dernier carré s'il bat Federer, qui a déjà son billet en poche, samedi dans son dernier match de poule, ou si son rival l'Espagnol David Ferrer (ATP 5) s'incline devant Tipsarevic.

Au vu de la piètre performance du Serbe, Del Potro devrait être obligé de battre le Suisse, comme il avait réussi à le faire le mois dernier en finale du tournoi de Bâle, la ville de Federer.

L'Argentin a bouclé le premier set en 28 minutes en marquant 28 points contre 12 seulement à son adversaire, visiblement pas revenu dans sa meilleure forme après la maladie qui l'avait contraint à l'abandon à Paris-Bercy la semaine dernière.

Del Potro a rencontré un peu plus de résistance dans la seconde manche, sans que sa supériorité soit jamais mise en doute.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

C'est la dixième fois que Federer atteint le dernier carré du Masters. Ferrer restait pourtant sur onze victoires consécutives. Déjà vainqueur de Janko Tipsarevic (ATP 9) mardi, le tenant du titre est en effet assuré de terminer à l'une des deux premières places du groupe B, quel que soit le résultat de son dernier match de poule contre l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 7) samedi. Cette quatorzième victoire en... quatorze rencontres devant David Ferrer, ne fut cependant pas la plus simple à obtenir. En délicatesse avec sa première balle -seulement 40% de réussite- Roger Federer s'est souvent retrouvé en difficulté lors de la première manche, où son adversaire gâcha un paquet de balles de break. Heureusement pour lui, David Ferrer a lâché prise à 5-4 sur son service (jeu blanc). Malgré sa forme actuelle, l'Espagnol de Valence n'est jamais tout à fait lui même devant le titulaire dix-sept titres du Grand Chelem. Il a toutefois eu le mérite de tenir jusqu'au jeu décisif dans le 2e set, où il a deux fois été mené 0-30 sur son service, à 4-3 et 6-5. Mais Roger Federer "retrouva" sa première balle dans le tie-break pour s'imposer 7/5 sur sa troisième balle de match après 1h49 de jeu.Del Potro se relance Juan Martin Del Potro, 7-ème joueur mondial, s'est lui relancé dans la course aux demi-finales en surclassant en deux sets 6-0, 6-4, le Serbe Janko Tipsarevic (ATP 9), qui est le premier éliminé après sa deuxième défaite. L'Argentin sera assuré d'accéder au dernier carré s'il bat Federer, qui a déjà son billet en poche, samedi dans son dernier match de poule, ou si son rival l'Espagnol David Ferrer (ATP 5) s'incline devant Tipsarevic. Au vu de la piètre performance du Serbe, Del Potro devrait être obligé de battre le Suisse, comme il avait réussi à le faire le mois dernier en finale du tournoi de Bâle, la ville de Federer. L'Argentin a bouclé le premier set en 28 minutes en marquant 28 points contre 12 seulement à son adversaire, visiblement pas revenu dans sa meilleure forme après la maladie qui l'avait contraint à l'abandon à Paris-Bercy la semaine dernière. Del Potro a rencontré un peu plus de résistance dans la seconde manche, sans que sa supériorité soit jamais mise en doute.Sportfootmagazine.be, avec Belga