"Nick et moi-même nous sommes rencontrés à Indian Wells et il a fait tout son possible pour revenir dans l'équipe", a-t-il déclaré lundi en conférence de presse, à la veille de l'entrée en lice des Australiens contre la Colombie. "C'est très encourageant. Une des choses dont je suis vraiment fier cette année avec Nick, c'est qu'il a fait preuve d'engagement envers l'équipe, qu'il a aidé ses partenaires, que ce soit sur les courts d'entraînement ou lors de dîners au restaurant. Il a mis un terme prématuré à sa saison en Asie afin d'être en pleine forme pour cette Coupe Davis. Il est très motivé et je suis sûr qu'il se donnera à fond comme toute l'équipe."

Avec le jeune Alex De Minaur (ATP 18), 20 ans, vainqueur de trois titres cette année, Nick Kyrgios (ATP 30), John Millman (ATP 48), Jordan Thompson (ATP 63) et le spécialiste de double John Peers (ATP 26), l'Australie possède en tout cas une équipe solide, capable d'aller loin dans la compétition.

"Sur papier, il s'agit peut-être de la meilleure que j'aie jamais dirigée", a poursuivi l'ancien N.1 mondial. "Mais le papier, cela ne compte pas. La Coupe Davis exige d'autres nerfs et les classements sont parfois jetés aux oubliettes. Il faut des gens capables de gérer la pression et les attentes liées au fait de jouer pour son pays. Mais j'ai entière confiance en mes joueurs. Ils sont prêts et je sais qu'ils vont diablement bien jouer."