"Le plus dur contre Nadal, c'est d'être offensif, de prendre les balles tôt, d'attaquer sur toutes les balles. Et de le faire pendant trois ou quatre heures", a expliqué le numéro 1 belge. "Il ne donne rien, il joue lourd, il faut aller chercher tous les points du début à la fin. En outre, il défend tellement bien quand il y a de l'espace sur le court. Physiquement, c'est très dur. Il faut tenir, essayer de ne pas reculer d'un demi-mètre, car parfois, on ne s'en rend pas compte, mais quand on est un peu derrière et qu'on lâche prise pendant deux ou trois minutes, cela peut aller très vite avec Rafa".

David Goffin a d'ailleurs déjà battu Rafael Nadal ! C'était au Masters de Londres, en novembre 2017, en route vers une accession en finale. Le Liégeois s'était imposé 7-6 (7/5), 6-7 (4/7), 6-4 contre le Majorquin, certes diminué par une blessure au genou. Et il lui a aussi déjà posé des problèmes sur terre battue, comme à Monte-Carlo, en avril 2017, où il aurait toujours dû mener 4-2 dans le premier set sans une grossière erreur d'arbitrage.

"Là, j'avais très bien commencé le match. Mais après, ce n'était qu'une moitié de set. Et quand c'est un Grand Chelem, il faut en faire 6 comme ça ! C'est long, c'est compliqué. C'est sûr, il y a des moments où je peux l'ennuyer, avec mon jeu, quand je sens bien la balle tant en revers qu'en coup droit, je peux essayer de couper les angles. Il faudra utiliser sa puissance comme un avantage. Bien servir aussi, c'est important. Et être fort dans les moments importants. Dès qu'il y a une petite opportunité, la prendre. En tout cas, je vais faire le maximum".