"Je ne serai pas capable de disputer de compétition en janvier. Je suis un traitement de revalidation après une blessure au genou. C'est un revers, mais je suis déterminée à revenir", déclare l'ancienne numéro 1 mondiale, qui envisageait de disputer en janvier l'Open d'Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Kim Clijsters, 36 ans, avait surpris tout le monde en annoçant en septembre dernier son intention de revenir sur les courts de tennis en 2020, elle qui avait pris sa retraite en 2012. Elle avait une première fois interrompu sa carrière en 2007 mais était revenue sur le circuit en 2009, après avoir donné naissance à son premier enfant, Jada, en février 2008.

Mère de 3 enfants

Aujourd'hui mère de trois enfants, Kim Clijsters, victorieuse de 41 tournois dont quatre en Grand Chelem (une fois l'Open d'Australie et trois fois l'US Open), s'était lancé le défi de revenir sur les courts en 2020.

"Qu'est-ce que je veux vraiment dans la vie? Ces sept dernières années, j'ai été maman à temps plein et j'ai adoré ça. Vraiment. Mais j'ai aussi adoré être une joueuse de tennis professionnelle. Et honnêtement, cela me manque. Et si j'essayais les deux ? Est-ce que je peux être la maman de trois enfants et redevenir la meilleure joueuse de tennis que je peux être ? Allons-y ! Revenons-y pour la seconde fois. See you in 2020 !", indiquait Kim Clijsters en septembre, lors de l'annonce de son come-back.

La Limbourgeoise, mariée à l'ex-basketteur Brian Lynch, a été numéro 1 mondiale en simple, comme en double, pour la première fois en 2003, remportant le Masters à trois reprises en 2002, 2003 et 2010.

Elle a remporté avec la Belgique, la Fed Cup de tennis en 2001 avec Justine Henin, disputant les Jeux Olympiques de Londres en 2012 (quarts de finaliste).