Novak Djokovic, qui lance sa saison au tournoi ATP 500 de Dubaï lundi après le fiasco de Melbourne, risque d'être délogé de la première place mondiale le 28 février par Daniil Medvedev, selon les scénarios de l'ATP.

Le Serbe n'a plus joué depuis les demi-finales de la Coupe Davis début décembre et, sur le circuit ATP, depuis sa demi-finale au Masters de fin d'année à la mi-novembre.

Le Russe, finaliste de l'Open d'Australie, battu par Rafael Nadal, doit, lui, effectuer son retour au tournoi ATP 500 d'Acapulco qui se déroule simultanément au rendez-vous de Dubaï.

Voici, selon l'ATP, les conditions dans lesquelles Medvedev pourrait devenir N.1 mondial le 28 février et remplacer Djokovic qui a porté à 361 le record de semaines passées au sommet de la hiérarchie du tennis masculin:

. Medvedev remporte le titre à Acapulco, quel que soit le résultat de Djokovic à Dubaï

. Medvedev se hisse jusqu'en finale à Acapulco et Djokovic ne remporte pas le titre à Dubaï

. Medvedev arrive en demi-finales à Acapulco et Djokovic ne parvient pas à aller en finale à Dubaï

. Medvedev accède aux quarts de finale à Acapulco et Djokovic ne rallie pas les demies à Dubaï

. Medvedev perd au 2e tour à Acapulco et Djokovic ne rejoint pas les demi-finales à Dubaï

. Medvedev perd au 1er tour à Acapulco et Djokovic échoue avant les quarts de finale à Dubaï

Si Medvedev détrône Djokovic, il deviendrait le troisième Russe N.1 mondial après Yevgeny Kafelnikov (1999) et Marat Safin (2000-2001). Le dernier joueur hors Big 4 (Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray) à avoir été N.1 à l'ATP est l'Américain Andy Roddick... le 1er février 2004.

Novak Djokovic, qui lance sa saison au tournoi ATP 500 de Dubaï lundi après le fiasco de Melbourne, risque d'être délogé de la première place mondiale le 28 février par Daniil Medvedev, selon les scénarios de l'ATP. Le Serbe n'a plus joué depuis les demi-finales de la Coupe Davis début décembre et, sur le circuit ATP, depuis sa demi-finale au Masters de fin d'année à la mi-novembre. Le Russe, finaliste de l'Open d'Australie, battu par Rafael Nadal, doit, lui, effectuer son retour au tournoi ATP 500 d'Acapulco qui se déroule simultanément au rendez-vous de Dubaï. Voici, selon l'ATP, les conditions dans lesquelles Medvedev pourrait devenir N.1 mondial le 28 février et remplacer Djokovic qui a porté à 361 le record de semaines passées au sommet de la hiérarchie du tennis masculin: . Medvedev remporte le titre à Acapulco, quel que soit le résultat de Djokovic à Dubaï . Medvedev se hisse jusqu'en finale à Acapulco et Djokovic ne remporte pas le titre à Dubaï . Medvedev arrive en demi-finales à Acapulco et Djokovic ne parvient pas à aller en finale à Dubaï . Medvedev accède aux quarts de finale à Acapulco et Djokovic ne rallie pas les demies à Dubaï . Medvedev perd au 2e tour à Acapulco et Djokovic ne rejoint pas les demi-finales à Dubaï . Medvedev perd au 1er tour à Acapulco et Djokovic échoue avant les quarts de finale à Dubaï Si Medvedev détrône Djokovic, il deviendrait le troisième Russe N.1 mondial après Yevgeny Kafelnikov (1999) et Marat Safin (2000-2001). Le dernier joueur hors Big 4 (Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray) à avoir été N.1 à l'ATP est l'Américain Andy Roddick... le 1er février 2004.