"C'est une situation profitable à toutes les parties", a assuré le capitaine Johan Van Herck mardi en conférence de presse au Lange Munte. "C'est évidemment une bonne chose pour nous de pouvoir bénéficier de quelqu'un qui possède une telle expérience sur le circuit. Mais c'est aussi positif pour Kim. Elle doit s'entraîner seule lorsqu'elle est dans son académie alors qu'ici, elle est en compagnie d'autres joueuses du top niveau. C'est profitable pour tout le monde. Tout se déroule d'ailleurs très bien, comme nous l'avions espéré."

Aussi passé devant la presse, le capitaine kazakh a laissé entendre que Clijsters pouvait encore se retrouver sur le terrain vendredi. Van Herck a jusque jeudi pour intégrer l'ancienne N.1 mondiale à son effectif. "Nous avons effectivement l'option mais cela n'arrivera pas", a-t-il assuré. "C'était clair pour tout le monde qu'elle venait ici en tant que sparring-partner. Quand elle a annoncé son retour, peut-être espérions-nous qu'elle soit prête. Mais pour une joueuse, la santé est l'aspect le plus important."

Elise Mertens a aussi abordé la présence de Clijsters après leur entraînement commun de mardi. "Elle frappe très fort dans la balle", a rigolé la N.1 belge. "J'ai dû faire de mon mieux pour suivre. C'est toujours agréable de jouer contre Kim car elle est très motivée. Cela rend l'entraînement encore plus amusant. Son niveau est bon et j'espère pouvoir encore m'entraîner avec elle cette semaine."

La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent pour une place en phase finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril.

"C'est une situation profitable à toutes les parties", a assuré le capitaine Johan Van Herck mardi en conférence de presse au Lange Munte. "C'est évidemment une bonne chose pour nous de pouvoir bénéficier de quelqu'un qui possède une telle expérience sur le circuit. Mais c'est aussi positif pour Kim. Elle doit s'entraîner seule lorsqu'elle est dans son académie alors qu'ici, elle est en compagnie d'autres joueuses du top niveau. C'est profitable pour tout le monde. Tout se déroule d'ailleurs très bien, comme nous l'avions espéré." Aussi passé devant la presse, le capitaine kazakh a laissé entendre que Clijsters pouvait encore se retrouver sur le terrain vendredi. Van Herck a jusque jeudi pour intégrer l'ancienne N.1 mondiale à son effectif. "Nous avons effectivement l'option mais cela n'arrivera pas", a-t-il assuré. "C'était clair pour tout le monde qu'elle venait ici en tant que sparring-partner. Quand elle a annoncé son retour, peut-être espérions-nous qu'elle soit prête. Mais pour une joueuse, la santé est l'aspect le plus important." Elise Mertens a aussi abordé la présence de Clijsters après leur entraînement commun de mardi. "Elle frappe très fort dans la balle", a rigolé la N.1 belge. "J'ai dû faire de mon mieux pour suivre. C'est toujours agréable de jouer contre Kim car elle est très motivée. Cela rend l'entraînement encore plus amusant. Son niveau est bon et j'espère pouvoir encore m'entraîner avec elle cette semaine." La Belgique et le Kazakhstan s'affrontent pour une place en phase finale de la nouvelle formule de la Fed Cup de tennis, qui réunira 12 pays à Budapest, en Hongrie, du 14 au 19 avril.