Julien Benneteau n'est pas surpris par la sélection de son homologue Johan Van Herck ayant placé Elise Mertens en numéro 1 et Alison Van Uytvanck en numéro 2. "De mon côté, je m'appuie sur les deux premières françaises au classement", a expliqué Julien Benneteau à l'issue du tirage au sort vendredi à Liège. "Sur base de différents paramètres et des échanges que j'ai eu avec mon staff, j'estime que ce sont les deux joueuses capables de rapporter les points de samedi. Nous ferons ensuite le point".

Nouveau capitaine, Julien Benneteau aura déjà réussi à ramener Caroline Garcia, 25 ans, 19e mondiale, qui n'était plus apparue en équipe de France depuis novembre 2016, et qu'il a mise en numéro 1 et Alize Cornet (WTA 51), en numéro 2, au détriment de Kristina Mladenovic (WTA 64).

"Les équipes sont homogènes quand on voit les classements, très proches. Ce sont des choix logiques, ce sera un match serré, compliqué, à coup sûr", a ajouté Benneteau, 37 ans. "On fera le point samedi soir mais je compte sur toute l'équipe, car ce sera long et on ne sait jamais ce qui peut se passer dans une rencontre de Fed Cup."

Alison Van Uyvtanck (WTA 50) affrontera ainsi en ouverture Caroline Garcia samedi dès 14h30. Il s'agira d'un premier duel sur le circuit entre les deux joueuses. "Logique ou pas, je suis prête à jouer et à donner le maximum", a assuré la Lyonnaise. "C'est le choix du capitaine de me faire jouer. Je suis numéro 1 française, même si cela ne garantit pas de jouer".

Alize Cornet, 29 ans, sera ensuite opposée à Elise Mertens, 21e mondiale, que la Belge avait battue à Melbourne l'an dernier (7-5, 6-4) lors de l'Open d'Australie. "C'est une joueuse très complète, très solide, physiquement aussi", a commenté la Française. "Elle est dure à déborder, accrocheuse. Elle a une très bonne attitude sur le court. Ce sera un gros combat, ça tombe bien. Parce que je vais essayer de faire exactement la même chose, en y ajoutant un supplément d'âme pour essayer de faire la différence."