La cadette des soeurs Williams disputera sa 23e finale de Grand Chelem samedi contre Sharapova, N.2 mondiale, qui a dominé sa compatriote Ekaterina Makarova 6-3, 6-2 un peu plus tôt. Ce sera sa sixième à Melbourne. Elle a remporté les cinq précédentes, la dernière en 2010. La reine de la WTA sera favorite au regard des chiffres. Elle a remporté ses 14 derniers duels contre sa dauphine, qui ne l'a plus battue depuis la finale du Masters en 2004. Serena vise un 19e titre du Grand Chelem pour dépasser ses compatriotes Martina Navratilova et Chris Evert et se rapprocher du record de l'Allemande Steffi Graf (22). Avec cette victoire contre Keys, elle est déjà assurée de conserver la première place à l'issue du tournoi, même en cas de défaite en finale. Jeudi, Serena a mis fin au beau parcours de Madison Keys, qui disputait sa première demi-finale en Grand Chelem, et qu'elle affrontait pour la première fois. L'espoir du tennis américain, 19 ans, s'était notamment offert le scalp de la Tchèque Petra Kvitova, N.4 mondiale et deux fois lauréate de Wimbledon (2011, 2014) au troisième tour, et avait écarté Venus Williams en quarts de finale. C'est justement sous les yeux de sa soeur aînée que Serena s'est imposée. Après un premier set très disputé où Keys a mené 3-1, la N.1 mondiale a fait parler sa puissance et son service (13 aces). Dans ce secteur, Keys a aussi fait admirer son talent (12 aces) mais elle a été moins résistante dans les échanges. La N.1 mondiale a fait la différence en acculant sa jeune compatriote grâce à sa force de frappe en retour. "Cela a été très difficile dans le premier set. Elle a vraiment très bien joué. Il fallait être forte mentalement pour s'en sortir", a souligné Serena après la rencontre. Victorieuse de la première manche au tie-break, elle a mis un coup d'accélérateur mais a été un peu ralentie sur la fin par Keys, qui a sauvé huit balles de match. Les exploits de la jeune Américaine, entraînée par la légendaire Lindsay Davenport, trois fois titrée en Grand Chelem, vont lui permettre d'intégrer pour la première fois le Top 20 (20e).

La cadette des soeurs Williams disputera sa 23e finale de Grand Chelem samedi contre Sharapova, N.2 mondiale, qui a dominé sa compatriote Ekaterina Makarova 6-3, 6-2 un peu plus tôt. Ce sera sa sixième à Melbourne. Elle a remporté les cinq précédentes, la dernière en 2010. La reine de la WTA sera favorite au regard des chiffres. Elle a remporté ses 14 derniers duels contre sa dauphine, qui ne l'a plus battue depuis la finale du Masters en 2004. Serena vise un 19e titre du Grand Chelem pour dépasser ses compatriotes Martina Navratilova et Chris Evert et se rapprocher du record de l'Allemande Steffi Graf (22). Avec cette victoire contre Keys, elle est déjà assurée de conserver la première place à l'issue du tournoi, même en cas de défaite en finale. Jeudi, Serena a mis fin au beau parcours de Madison Keys, qui disputait sa première demi-finale en Grand Chelem, et qu'elle affrontait pour la première fois. L'espoir du tennis américain, 19 ans, s'était notamment offert le scalp de la Tchèque Petra Kvitova, N.4 mondiale et deux fois lauréate de Wimbledon (2011, 2014) au troisième tour, et avait écarté Venus Williams en quarts de finale. C'est justement sous les yeux de sa soeur aînée que Serena s'est imposée. Après un premier set très disputé où Keys a mené 3-1, la N.1 mondiale a fait parler sa puissance et son service (13 aces). Dans ce secteur, Keys a aussi fait admirer son talent (12 aces) mais elle a été moins résistante dans les échanges. La N.1 mondiale a fait la différence en acculant sa jeune compatriote grâce à sa force de frappe en retour. "Cela a été très difficile dans le premier set. Elle a vraiment très bien joué. Il fallait être forte mentalement pour s'en sortir", a souligné Serena après la rencontre. Victorieuse de la première manche au tie-break, elle a mis un coup d'accélérateur mais a été un peu ralentie sur la fin par Keys, qui a sauvé huit balles de match. Les exploits de la jeune Américaine, entraînée par la légendaire Lindsay Davenport, trois fois titrée en Grand Chelem, vont lui permettre d'intégrer pour la première fois le Top 20 (20e).