Dès le 11 mars, Serena Williams disputera le tournoi d'Indian Wells, qu'elle avait boudé pendant 14 ans. En 2001, elle y avait été huée, comme sa soeur Venus et leur père Richard. "Chaque fois que je me remémore cette journée, je me dis que je n'irai plus jamais là-bas. Je le pensais vraiment. Je ne puis imaginer que ce scénario se reproduise", a déclaré Serena Williams, qui avait profité d'une blessure de sa soeur pour disputer la finale contre Kim Clijsters mais avait été huée pendant tout le match.

"Jamais je n'ai autant pleuré dans un vestiaire, alors que j'avais gagné. En revenant à Los Angeles, j'avais le sentiment d'avoir perdu ma lutte pour l'égalité entre Blancs et Noirs." Suite à sa victoire à l'Open d'Australie, Serena Williams (33 ans) en est à 19 grands chelems. Seules Margaret Court (24 titres) et Steffi Graf (22) ont fait mieux. "Cette saison, je vais me concentrer sur les grands chelems", poursuit l'Américaine. "J'ai le sentiment d'avoir encore quelque chose à prouver, ce qui ne m'empêchera pas de raccrocher quand je le voudrai."

Elle ne redoute pas de réactions négatives à Indian Wells, précise la joueuse, qui a communiqué directement avec ses supporters via Twitter, Instagram, Facebook et une lettre ouverte dans le Times. "Je n'avais alors que 19 ans. J'étais trop jeune pour gérer les critiques."

Par Chris Tetaert

Dès le 11 mars, Serena Williams disputera le tournoi d'Indian Wells, qu'elle avait boudé pendant 14 ans. En 2001, elle y avait été huée, comme sa soeur Venus et leur père Richard. "Chaque fois que je me remémore cette journée, je me dis que je n'irai plus jamais là-bas. Je le pensais vraiment. Je ne puis imaginer que ce scénario se reproduise", a déclaré Serena Williams, qui avait profité d'une blessure de sa soeur pour disputer la finale contre Kim Clijsters mais avait été huée pendant tout le match."Jamais je n'ai autant pleuré dans un vestiaire, alors que j'avais gagné. En revenant à Los Angeles, j'avais le sentiment d'avoir perdu ma lutte pour l'égalité entre Blancs et Noirs." Suite à sa victoire à l'Open d'Australie, Serena Williams (33 ans) en est à 19 grands chelems. Seules Margaret Court (24 titres) et Steffi Graf (22) ont fait mieux. "Cette saison, je vais me concentrer sur les grands chelems", poursuit l'Américaine. "J'ai le sentiment d'avoir encore quelque chose à prouver, ce qui ne m'empêchera pas de raccrocher quand je le voudrai."Elle ne redoute pas de réactions négatives à Indian Wells, précise la joueuse, qui a communiqué directement avec ses supporters via Twitter, Instagram, Facebook et une lettre ouverte dans le Times. "Je n'avais alors que 19 ans. J'étais trop jeune pour gérer les critiques."Par Chris Tetaert