La Fédération australienne a annoncé sur Twitter que Peers est blessé au poignet.

L'Australie était déjà assurée de la victoire et de la qualification en quarts de finale après les succès de Nick Kyrgios (ATP 30) sur Steve Darcis (ATP 158), 6-2, 7-6 (11/9), et d'Alex De Minaur (ATP 18) sur David Goffin (ATP 11), 6-0, 7-6. Les Australiens, qui avaient battu la Colombie 3-0 mardi, affronteront le Canada en quart de finale.

La Belgique, victorieuse 2-1 de la Colombie lundi, est deuxième du groupe. Elle conserve un petit espoir de finir parmi les deux meilleurs deuxièmes des six groupes et d'ainsi accéder aux quarts de finale.

Goffin: "Je n'ai jamais trouvé mon niveau de jeu cette semaine"

David Goffin (ATP 11) était déçu, forcément, après sa défaite mercredi soir à Madrid contre Alex De Minaur (ATP 18) qui a peut-être scellé le sort de la Belgique dans cette première édition des Davis Cup Finals. Le Liégeois, 28 ans, s'est incliné 6-0, 7-6 (7/4) contre le jeune Australien, 20 ans, se réveillant un peu tard après avoir sauvé une balle de match à 5-3, 30-40 sur son service.

"C'était un peu trop tard, oui", a-t-il confié au micro de Sporza dans une première réaction après sa défaite. "J'ai une nouvelle fois mal commencé et automatiquement, cela devient compliqué. C'était même un peu une catastrophe, mais dès le début du deuxième set, je me suis battu et j'ai commencé à trouver mes marques. J'ai eu des occasions, des balles de set. Cela aurait pu tourner en ma faveur et peut-être qu'au troisième set, j'aurais encore pu augmenter mon niveau de jeu. Mais c'est comme ça. Il a été solide aussi." S

teve Darcis (ATP 158) ne partant pas favori contre Nick Kyrgios (ATP 30), David Goffin savait qu'il tenait dans sa raquette les clés de cette rencontre décisive pour une place en quart de finale de l'épreuve. Mais comme lundi contre le modeste Colombien Daniel Ehali Galan (ATP 194), où il avait éprouvé des difficultés pour s'imposer, le n°1 belge n'aura pas suffisamment bien joué. "Je n'ai jamais trouvé mon niveau de jeu cette semaine", a-t-il reconnu. "Je n'étais pas bien préparé, peut-être. C'était un tournoi difficile pour moi. Mais je me suis accroché, j'ai fait mon maximum. Il n'y a pas de regrets à avoir, si ce ne sont les petites opportunités que j'aurais mieux pu négocier. Mais c'est le tennis. De Minaur est solide, il ne rate rien, mais quand on réussit à frapper des coups gagnants, il devient neutre. C'est ce que j'aurais dû faire dès le début, mais il aurait fallu que je sois un peu mieux dans mon tennis", a-t-il conclu.