La tenue de la manche américaine du Grand Chelem était menacée par la pandémie de coronavirus, qui paralyse les circuits ATP et WTA depuis la mi-mars, et jusqu'à fin juillet. Lundi, la presse américaine indiquait que l'USTA, la fédération américaine de tennis, avait vu son plan approuvé par les circuits masculin ATP et féminin WTA. Il manquait le feu vert des autorités pour que l'US Open puisse avoir lieu. Celui-ci est donc tombé mardi.

"La fédération américaine de tennis prendra des précautions extraordinaires pour protéger les joueurs et le personnel, y compris des tests solides, un nettoyage supplémentaire des lieux, un espace réservé aux vestiaires supplémentaire, un logement et un transport dédiés", a indiqué Andrew Cuomo sur Twitter.

Plusieurs joueurs, Novak Djokovic en tête, ont fait part de leurs réserves quant à leur venue à Flushing Meadows. Roger Federer ne sera à coup sûr pas là. Le Suisse aux vingt titres en Grand Chelem a mis un terme à sa saison 2020 après une opération au genou.

La tenue de la manche américaine du Grand Chelem était menacée par la pandémie de coronavirus, qui paralyse les circuits ATP et WTA depuis la mi-mars, et jusqu'à fin juillet. Lundi, la presse américaine indiquait que l'USTA, la fédération américaine de tennis, avait vu son plan approuvé par les circuits masculin ATP et féminin WTA. Il manquait le feu vert des autorités pour que l'US Open puisse avoir lieu. Celui-ci est donc tombé mardi. "La fédération américaine de tennis prendra des précautions extraordinaires pour protéger les joueurs et le personnel, y compris des tests solides, un nettoyage supplémentaire des lieux, un espace réservé aux vestiaires supplémentaire, un logement et un transport dédiés", a indiqué Andrew Cuomo sur Twitter. Plusieurs joueurs, Novak Djokovic en tête, ont fait part de leurs réserves quant à leur venue à Flushing Meadows. Roger Federer ne sera à coup sûr pas là. Le Suisse aux vingt titres en Grand Chelem a mis un terme à sa saison 2020 après une opération au genou.