Kirsten Flipkens (WTA 190) a quitté Wimbledon par la grande porte, jeudi, après avoir disputé son dernier match en simple où elle aura une nouvelle fois régalé l'assistance de plusieurs coups de raquette magique. Battue 7-5, 6-4, elle n'a pas reçu que l'hommage de Simona Halep (WTA 18), son adversaire, et l'ovation du public du N°2 Court, mais aussi la reconnaissance des médias internationaux venus l'interroger une dernière fois.

"Ce fut un match difficile, avec beaucoup de choses à gérer", a-t-elle expliqué après sa défaite. "Je pense que Simona a très bien joué. Elle a haussé son niveau à partir de 5-2, changeant un peu de tactique, ce qui a bien fonctionné. J'ai pris beaucoup de plaisir de la première à la dernière balle et c'était une sensation particulière. Après, oui, c'est devenu compliqué", a-t-elle souri, au sujet des émotions qui l'ont submergée.

"Il y a une fin à tout et je suis en passe d'entamer un nouveau chapitre. Mais j'aurais signé pour pareils adieux. Je suis passée tout près de prendre un set à une championne comme Simona. J'ai 36 ans et j'ai vécu tant de choses dans ma carrière, des hauts et des bas. C'était l'apothéose parfaite."

Kirsten Flipkens, cela dit, continuera à jouer au tennis, en double, où elle est d'ailleurs toujours en lice à Londres avec sa partenaire espagnole Sara Sorribes Tormo. "J'aime toujours le tennis, j'aime toujours voyager, mais plus 30 semaines par an", a-t-elle poursuivi. "Pour l'instant, je me suis engagée pour disputer les tournois de Toronto, Cincinnati et l'US Open. Ensuite, je ferai le point. Si je veux continuer, je jouerai alors encore certainement aussi en Australie. Je verrai comment je me sens. En tout cas, cela a été une sacrée aventure."

Simona Halep: "C'est une championne et j'ai appris beaucoup de choses d'elle"

Simona Halep (WTA 18) était très heureuse d'avoir réussi à se qualifier pour le troisième tour, jeudi soir à Wimbledon, au détriment de Kirsten Flipkens (WTA 190). La Roumaine, 30 ans, lauréate en 2019 sur le gazon londonien, avait en effet dû batailler ferme contre la petite Campinoise, 36 ans, pour s'imposer 7-5, 6-4 après avoir été menée 2-5 dans le premier set et 1-4 dans le second.

"Ce fut un match très difficile", a-t-elle confié après sa qualification. "Ce n'est jamais évident de jouer contre elle. Je l'ai affrontée à plusieurs reprises et elle varie toujours le rythme. Je savoure donc cette victoire et je vais me préparer pour le match suivant" a ajouté l'ancienne N.1 mondiale, qui affrontera la Polonaise Magdalena Frech (WTA 94) au troisième tour.

Simona Halep tenait surtout à rendre hommage à Kirsten Flipkens, pour qui Wimbledon représentait le dernier tournoi en simple de sa carrière. La Roumaine l'a d'ailleurs longtemps enlacée au filet après la balle de match avant de lui laisser prendre possession du court et recevoir l'ovation du public. "Mon match ne compte pas aujourd'hui, tout tourne autour d'elle" a-t-elle expliqué. "Je suis très heureuse d'avoir pu jouer contre elle lors de son dernier match. Nous avions déjà évoqué ce moment à Dubaï et là, c'est doublement plus émouvant. C'est une championne et j'ai appris beaucoup de choses d'elle. Nous nous sommes rencontrées si souvent. Je tremblais d'ailleurs avant ce match, mon coach pourra vous le confirmer, car elle casse le rythme et joue de manière extraordinaire. Elle n'abandonne jamais. Je veux vraiment te féliciter pour l'ensemble de ta carrière. Tu nous manqueras. Bonne chance pour le futur."

Kirsten Flipkens (WTA 190) a quitté Wimbledon par la grande porte, jeudi, après avoir disputé son dernier match en simple où elle aura une nouvelle fois régalé l'assistance de plusieurs coups de raquette magique. Battue 7-5, 6-4, elle n'a pas reçu que l'hommage de Simona Halep (WTA 18), son adversaire, et l'ovation du public du N°2 Court, mais aussi la reconnaissance des médias internationaux venus l'interroger une dernière fois. "Ce fut un match difficile, avec beaucoup de choses à gérer", a-t-elle expliqué après sa défaite. "Je pense que Simona a très bien joué. Elle a haussé son niveau à partir de 5-2, changeant un peu de tactique, ce qui a bien fonctionné. J'ai pris beaucoup de plaisir de la première à la dernière balle et c'était une sensation particulière. Après, oui, c'est devenu compliqué", a-t-elle souri, au sujet des émotions qui l'ont submergée. "Il y a une fin à tout et je suis en passe d'entamer un nouveau chapitre. Mais j'aurais signé pour pareils adieux. Je suis passée tout près de prendre un set à une championne comme Simona. J'ai 36 ans et j'ai vécu tant de choses dans ma carrière, des hauts et des bas. C'était l'apothéose parfaite."Kirsten Flipkens, cela dit, continuera à jouer au tennis, en double, où elle est d'ailleurs toujours en lice à Londres avec sa partenaire espagnole Sara Sorribes Tormo. "J'aime toujours le tennis, j'aime toujours voyager, mais plus 30 semaines par an", a-t-elle poursuivi. "Pour l'instant, je me suis engagée pour disputer les tournois de Toronto, Cincinnati et l'US Open. Ensuite, je ferai le point. Si je veux continuer, je jouerai alors encore certainement aussi en Australie. Je verrai comment je me sens. En tout cas, cela a été une sacrée aventure." Simona Halep (WTA 18) était très heureuse d'avoir réussi à se qualifier pour le troisième tour, jeudi soir à Wimbledon, au détriment de Kirsten Flipkens (WTA 190). La Roumaine, 30 ans, lauréate en 2019 sur le gazon londonien, avait en effet dû batailler ferme contre la petite Campinoise, 36 ans, pour s'imposer 7-5, 6-4 après avoir été menée 2-5 dans le premier set et 1-4 dans le second. "Ce fut un match très difficile", a-t-elle confié après sa qualification. "Ce n'est jamais évident de jouer contre elle. Je l'ai affrontée à plusieurs reprises et elle varie toujours le rythme. Je savoure donc cette victoire et je vais me préparer pour le match suivant" a ajouté l'ancienne N.1 mondiale, qui affrontera la Polonaise Magdalena Frech (WTA 94) au troisième tour. Simona Halep tenait surtout à rendre hommage à Kirsten Flipkens, pour qui Wimbledon représentait le dernier tournoi en simple de sa carrière. La Roumaine l'a d'ailleurs longtemps enlacée au filet après la balle de match avant de lui laisser prendre possession du court et recevoir l'ovation du public. "Mon match ne compte pas aujourd'hui, tout tourne autour d'elle" a-t-elle expliqué. "Je suis très heureuse d'avoir pu jouer contre elle lors de son dernier match. Nous avions déjà évoqué ce moment à Dubaï et là, c'est doublement plus émouvant. C'est une championne et j'ai appris beaucoup de choses d'elle. Nous nous sommes rencontrées si souvent. Je tremblais d'ailleurs avant ce match, mon coach pourra vous le confirmer, car elle casse le rythme et joue de manière extraordinaire. Elle n'abandonne jamais. Je veux vraiment te féliciter pour l'ensemble de ta carrière. Tu nous manqueras. Bonne chance pour le futur."