"Je n'ai pas encore croisé beaucoup de joueuses depuis mon retour", a-t-elle raconté dimanche en conférence de presse. "Je n'ai disputé qu'un tournoi jusqu'à présent, et j'ai surtout tâché de me focaliser sur mon tennis et sur ma condition physique. J'ai vu pas mal de nouveaux visages. Je me suis aussi entraînée avec différentes joueuses, et c'était chouette. Et puis, il y a des filles j'ai retrouvées, comme Azarenka, que j'ai vue hier, et Halep (NDLR: avec qui elle s'est entraînée à Dubai), que je connaissais depuis longtemps"

Indépendamment du résultat que Kim Clijsters signera cette semaine à Monterrey, l'ancienne N mondiale continuera à prendre du galon durant le printemps. Après le Mexique, elle prendra ainsi la direction des États-Unis, pour participer au prestigieux tournoi WTA Premier Mandatory sur dur d'Indian Wells, doté de 8.761.725 dollars, où elle retrouvera tout le gratin du tennis mondial.

"C'est un processus. Un processus avec de hauts et de bas, et il faut le comprendre. Cela s'accompagne d'échecs, mais c'est la manière dont vous gérez les moments difficiles qui importe", a-t-elle poursuivi. "C'est là que vous apprenez le plus sur vous-même et que vous êtes capable de progresser. Je pense que c'est quelque chose que j'ai toujours bien fait dans ma carrière. Au début, lorsque je perdais, j'étais déçue, mais après un certain temps, j'ai pu faire le switch dans ma tête. Et c'est ainsi que je suis devenue meilleure. C'est important de ne pas se laisser décourager par les défaites, mais de les utiliser pour vous motiver encore plus"

"Je n'ai pas encore croisé beaucoup de joueuses depuis mon retour", a-t-elle raconté dimanche en conférence de presse. "Je n'ai disputé qu'un tournoi jusqu'à présent, et j'ai surtout tâché de me focaliser sur mon tennis et sur ma condition physique. J'ai vu pas mal de nouveaux visages. Je me suis aussi entraînée avec différentes joueuses, et c'était chouette. Et puis, il y a des filles j'ai retrouvées, comme Azarenka, que j'ai vue hier, et Halep (NDLR: avec qui elle s'est entraînée à Dubai), que je connaissais depuis longtemps" Indépendamment du résultat que Kim Clijsters signera cette semaine à Monterrey, l'ancienne N mondiale continuera à prendre du galon durant le printemps. Après le Mexique, elle prendra ainsi la direction des États-Unis, pour participer au prestigieux tournoi WTA Premier Mandatory sur dur d'Indian Wells, doté de 8.761.725 dollars, où elle retrouvera tout le gratin du tennis mondial."C'est un processus. Un processus avec de hauts et de bas, et il faut le comprendre. Cela s'accompagne d'échecs, mais c'est la manière dont vous gérez les moments difficiles qui importe", a-t-elle poursuivi. "C'est là que vous apprenez le plus sur vous-même et que vous êtes capable de progresser. Je pense que c'est quelque chose que j'ai toujours bien fait dans ma carrière. Au début, lorsque je perdais, j'étais déçue, mais après un certain temps, j'ai pu faire le switch dans ma tête. Et c'est ainsi que je suis devenue meilleure. C'est important de ne pas se laisser décourager par les défaites, mais de les utiliser pour vous motiver encore plus"