"Kim souffre d'une déchirure aux abdominaux de 1,2 cm depuis son premier match contre Jelena Jankovic. La bonne nouvelle, c'est que la blessure est restée stable jusqu'au bout", explique Carl Maes, l'entraîneur de Kim Clijsters.

La participation de l'ancienne numéro 1 mondiale au tournoi olympique, qui sera disputé sur le gazon de Wimbledon, n'est cependant pas remise en cause, même si d'un point de vue médical, une telle blessure nécessite trois semaines d'arrêt. "Elle vient de jouer deux matches sans aggraver la blessure", déclare Sam Versleger, le kiné-ostéopathe de Clijsters, qui va désormais observer quelques jours de repos.

A cause de cette blessure, la Limbourgeoise avait renoncé à disputer il y a deux semaines sa demi-finale du tournoi de Rosmalen, pour ne pas compromettre la suite de son programme.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Kim souffre d'une déchirure aux abdominaux de 1,2 cm depuis son premier match contre Jelena Jankovic. La bonne nouvelle, c'est que la blessure est restée stable jusqu'au bout", explique Carl Maes, l'entraîneur de Kim Clijsters. La participation de l'ancienne numéro 1 mondiale au tournoi olympique, qui sera disputé sur le gazon de Wimbledon, n'est cependant pas remise en cause, même si d'un point de vue médical, une telle blessure nécessite trois semaines d'arrêt. "Elle vient de jouer deux matches sans aggraver la blessure", déclare Sam Versleger, le kiné-ostéopathe de Clijsters, qui va désormais observer quelques jours de repos. A cause de cette blessure, la Limbourgeoise avait renoncé à disputer il y a deux semaines sa demi-finale du tournoi de Rosmalen, pour ne pas compromettre la suite de son programme. Sportfootmagazine.be, avec Belga