"Le tennis m'a donné énormément de plaisir, mais je ne touche ma raquette désormais que de temps à autre, et uniquement pour donner du plaisir aux autres, notamment aux enfants. Je reçois des sollicitations pour jouer des doubles en exhibition, peut-être qu'un jour j'accepterai." Les seules pratiques sportives de Justine Henin se limitent désormais au yoga, à la relaxation et à un peu de jogging.

L'ancienne championne continue néanmoins à suivre l'actualité du tennis, notamment pour des missions de consultante qu'elle remplira prochainement à Roland Garros et Wimbledon.

Plus attirée désormais par le tennis masculin, le Rochefortoise avoue être inquiète pour Rafael Nadal, à une dizaine de jours du début de son tournoi fétiche. "Il semble entamé physiquement et mentalement. J'ai été surprise par son nombre de balles décentrées ces dernières semaines. Il joue en outre très court. Ses adversaires sentent qu'il est affaibli, même s'il dispose d'un avantage psychologique à Roland. Ce tournoi pourrait être un tournant dans sa carrière."

Pour la quinzaine parisienne, l'ancienne numéro 1 mondiale pointe Novak Djokovic comme grand favori. Elle estime que le tournoi de David Goffin dépendra beaucoup du tirage.

La vie de l'ancienne championne est désormais rythmée par sa fille de deux ans, la gestion de son club de tennis de Limelette et son association "Justine for Kids". Elle ne se voit pas pour l'instant remplir une fonction de coach ou de capitaine de Fed Cup.

"Le tennis m'a donné énormément de plaisir, mais je ne touche ma raquette désormais que de temps à autre, et uniquement pour donner du plaisir aux autres, notamment aux enfants. Je reçois des sollicitations pour jouer des doubles en exhibition, peut-être qu'un jour j'accepterai." Les seules pratiques sportives de Justine Henin se limitent désormais au yoga, à la relaxation et à un peu de jogging. L'ancienne championne continue néanmoins à suivre l'actualité du tennis, notamment pour des missions de consultante qu'elle remplira prochainement à Roland Garros et Wimbledon. Plus attirée désormais par le tennis masculin, le Rochefortoise avoue être inquiète pour Rafael Nadal, à une dizaine de jours du début de son tournoi fétiche. "Il semble entamé physiquement et mentalement. J'ai été surprise par son nombre de balles décentrées ces dernières semaines. Il joue en outre très court. Ses adversaires sentent qu'il est affaibli, même s'il dispose d'un avantage psychologique à Roland. Ce tournoi pourrait être un tournant dans sa carrière." Pour la quinzaine parisienne, l'ancienne numéro 1 mondiale pointe Novak Djokovic comme grand favori. Elle estime que le tournoi de David Goffin dépendra beaucoup du tirage. La vie de l'ancienne championne est désormais rythmée par sa fille de deux ans, la gestion de son club de tennis de Limelette et son association "Justine for Kids". Elle ne se voit pas pour l'instant remplir une fonction de coach ou de capitaine de Fed Cup.