Federer, tenant du titre, s'est en effet imposé 6-3, 6-7 (4/7), 7-5 en 2 h 20 min. face à son compatriote et ami Stanislas Wawrinka (ATP 18/N.18) alors que Nadal s'est défait du Letton Ernest Gulbis, 67-ème mondial, 4-6, 6-4, 7-5 en 2 h 33 min.

"C'est un classique", a déclaré le Suisse. "On se connaît tellement bien, on sait à quoi s'attendre. Dans le passé, ce match était une finale (19 fois, ndlr). Mais peu importe le niveau du tournoi, c'est toujours très excitant." Il va s'agir du 29e affrontement entre ces deux 'meilleurs ennemis' et leur premier avant le stade des demi-finales d'un tournoi depuis l'épisode inaugural de la série, en 2004 au 3e tour à Miami, quand Nadal avait 17 ans.

Depuis, Federer et Nadal ont joué tous les ans l'un contre l'autre et le Majorquin est clairement le patron avec 18 victoires contre 10 au Bâlois. Federer a certes la main sur les courts en dur (6 à 5) mais avec quatre victoires en salle. Pour les seuls tournois sur dur en extérieur, comme à Indian Wells, c'est Nadal qui mène largement avec 5 victoires en 7 matches. Le Suisse a toutefois remporté leur dernier face-à-face, il y a un an en demi-finale à Indian Wells.

Depuis, Nadal n'a quasiment pas joué sur cette surface: quatre matches au Masters 1000 de Miami fin mars 2012 et deux matches ces derniers jours, en raison du forfait sur blessure au 3e tour de l'Argentin Leonardo Mayer. Maigre préparation avant d'affronter un joueur qui compte 52 titres sur dur. Entre les deux, Nadal a surtout passé son temps à soigner la blessure au genou gauche qui l'a tenu éloigné des courts pendant sept mois, de juillet à février, et l'a rétrogradé à la 5e place du classement mondial.

Sa reprise sur terre battue le mois dernier a été probante (2 titres et 1 finale) et il arrive face à Federer avec un bilan de 14 victoires-1 défaite.

Le Majorquin a été mené d'un set et bousculé par Gulbis, mais il a tenu bon et a fait la différence sur sa seule balle de break du dernier set, à 5-5, malgré un genou "couci-couça".

Contre Federer, il va tenter d'atteindre le dernier carré pour la huitième fois consécutive dans le désert californien, où il a gagné deux fois (2007, 2009). Volontairement prudent, il se donne peu de chances d'y arriver. "C'est toujours un plaisir de jouer contre Roger mais ce match arrive un peu tôt pour moi. Je ne suis pas à ce niveau encore mais je vais essayer de bien jouer. Quel que soit le résultat, ce tournoi aura été positif pour moi."

Le Suisse de 31 ans, qui n'a plus gagné un titre depuis août (Cincinnati) et dont la 2e place mondiale est menacée par Andy Murray (N.3), a été ballotté face à Wawrinka et a avoué qu'il avait eu "un peu de chance" de s'en sortir après avoir perdu la deuxième manche et son service au début du dernier set. Federer, qui s'était fait un peu mal au dos au tour précédent, espérait "se sentir un peu mieux" contre Nadal.

21e victoire consécutive pour Djokovic

Andy Murray (ATP 3/N.3), Tomas Berdych (ATP 6/N.6), Juan Martin Del Potro (ATP 7/N.7) et Jo-Wilfried Tsonga (ATP 8/N.8) ont également atteint les quarts de finale, dont l'invité surprise sera le Sud-Africain Kevin Anderson, 37e mondial.

Le N.1 mondial Novak Djokovic a lui aussi franchi le cap avec une victoire, 6-0, 7-6 (8/6), face à l'Américain Sam Querrey (ATP 23/N.23), qui s'est terminée à 01h50 locale. Le Serbe a ainsi poussé à 21 sa série de victoires consécutives, dont 16 depuis le début de la saison 2013, qui l'a vu s'imposer à l'Open d'Australie pour la troisième fois d'affilée. Djokovic n'a plus perdu depuis le 31 octobre et sa défaite en trois sets face au même Querrey au 2-ème tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Il affrontera vendredi le Français Jo-Wilfried Tsonga.

Federer, tenant du titre, s'est en effet imposé 6-3, 6-7 (4/7), 7-5 en 2 h 20 min. face à son compatriote et ami Stanislas Wawrinka (ATP 18/N.18) alors que Nadal s'est défait du Letton Ernest Gulbis, 67-ème mondial, 4-6, 6-4, 7-5 en 2 h 33 min. "C'est un classique", a déclaré le Suisse. "On se connaît tellement bien, on sait à quoi s'attendre. Dans le passé, ce match était une finale (19 fois, ndlr). Mais peu importe le niveau du tournoi, c'est toujours très excitant." Il va s'agir du 29e affrontement entre ces deux 'meilleurs ennemis' et leur premier avant le stade des demi-finales d'un tournoi depuis l'épisode inaugural de la série, en 2004 au 3e tour à Miami, quand Nadal avait 17 ans. Depuis, Federer et Nadal ont joué tous les ans l'un contre l'autre et le Majorquin est clairement le patron avec 18 victoires contre 10 au Bâlois. Federer a certes la main sur les courts en dur (6 à 5) mais avec quatre victoires en salle. Pour les seuls tournois sur dur en extérieur, comme à Indian Wells, c'est Nadal qui mène largement avec 5 victoires en 7 matches. Le Suisse a toutefois remporté leur dernier face-à-face, il y a un an en demi-finale à Indian Wells. Depuis, Nadal n'a quasiment pas joué sur cette surface: quatre matches au Masters 1000 de Miami fin mars 2012 et deux matches ces derniers jours, en raison du forfait sur blessure au 3e tour de l'Argentin Leonardo Mayer. Maigre préparation avant d'affronter un joueur qui compte 52 titres sur dur. Entre les deux, Nadal a surtout passé son temps à soigner la blessure au genou gauche qui l'a tenu éloigné des courts pendant sept mois, de juillet à février, et l'a rétrogradé à la 5e place du classement mondial. Sa reprise sur terre battue le mois dernier a été probante (2 titres et 1 finale) et il arrive face à Federer avec un bilan de 14 victoires-1 défaite. Le Majorquin a été mené d'un set et bousculé par Gulbis, mais il a tenu bon et a fait la différence sur sa seule balle de break du dernier set, à 5-5, malgré un genou "couci-couça". Contre Federer, il va tenter d'atteindre le dernier carré pour la huitième fois consécutive dans le désert californien, où il a gagné deux fois (2007, 2009). Volontairement prudent, il se donne peu de chances d'y arriver. "C'est toujours un plaisir de jouer contre Roger mais ce match arrive un peu tôt pour moi. Je ne suis pas à ce niveau encore mais je vais essayer de bien jouer. Quel que soit le résultat, ce tournoi aura été positif pour moi." Le Suisse de 31 ans, qui n'a plus gagné un titre depuis août (Cincinnati) et dont la 2e place mondiale est menacée par Andy Murray (N.3), a été ballotté face à Wawrinka et a avoué qu'il avait eu "un peu de chance" de s'en sortir après avoir perdu la deuxième manche et son service au début du dernier set. Federer, qui s'était fait un peu mal au dos au tour précédent, espérait "se sentir un peu mieux" contre Nadal.21e victoire consécutive pour DjokovicAndy Murray (ATP 3/N.3), Tomas Berdych (ATP 6/N.6), Juan Martin Del Potro (ATP 7/N.7) et Jo-Wilfried Tsonga (ATP 8/N.8) ont également atteint les quarts de finale, dont l'invité surprise sera le Sud-Africain Kevin Anderson, 37e mondial. Le N.1 mondial Novak Djokovic a lui aussi franchi le cap avec une victoire, 6-0, 7-6 (8/6), face à l'Américain Sam Querrey (ATP 23/N.23), qui s'est terminée à 01h50 locale. Le Serbe a ainsi poussé à 21 sa série de victoires consécutives, dont 16 depuis le début de la saison 2013, qui l'a vu s'imposer à l'Open d'Australie pour la troisième fois d'affilée. Djokovic n'a plus perdu depuis le 31 octobre et sa défaite en trois sets face au même Querrey au 2-ème tour du Masters 1000 de Paris-Bercy. Il affrontera vendredi le Français Jo-Wilfried Tsonga.