Nadal, N.5 mondial, rencontrera le Tchèque Tomas Berdych (N.6) pour une place en finale d'un tournoi qu'il a déjà remporté deux fois (en 2007 et en 2009) et dont il atteint le dernier carré pour la huitième fois consécutive.

Les deux meilleurs joueurs de la précédente décennie, qui affichent 28 titres du Grand Chelem (dont 17 pour Federer), n'avaient plus croisé le fer depuis leur demi-finale de 2012 à Indian Wells, remportée 6-3, 6-4 par Federer.

Le genou n'a pas été un problème pour Nadal. Le Majorquin a en tout cas été l'agresseur et n'a montré aucun signe d'appréhension, chassant les balles comme au bon vieux temps, sur une surface assez peu rapide pour du dur, ce qui lui convient d'autant mieux pour défendre. Il a mis la pression sur le service de Federer dès l'entame du match et le Suisse a concédé sa mise en jeu au septième jeu puis lors de ses deux premiers jeux de service de la seconde manche.

Federer, 31 ans a eu une réaction d'orgueil en débreakant mais Nadal, qui n'a pas faibli, a ensuite gagné trois jeux d'affilée pour égaliser à 6-6 dans leurs confrontations sur dur.

Nadal, N.5 mondial, rencontrera le Tchèque Tomas Berdych (N.6) pour une place en finale d'un tournoi qu'il a déjà remporté deux fois (en 2007 et en 2009) et dont il atteint le dernier carré pour la huitième fois consécutive. Les deux meilleurs joueurs de la précédente décennie, qui affichent 28 titres du Grand Chelem (dont 17 pour Federer), n'avaient plus croisé le fer depuis leur demi-finale de 2012 à Indian Wells, remportée 6-3, 6-4 par Federer. Le genou n'a pas été un problème pour Nadal. Le Majorquin a en tout cas été l'agresseur et n'a montré aucun signe d'appréhension, chassant les balles comme au bon vieux temps, sur une surface assez peu rapide pour du dur, ce qui lui convient d'autant mieux pour défendre. Il a mis la pression sur le service de Federer dès l'entame du match et le Suisse a concédé sa mise en jeu au septième jeu puis lors de ses deux premiers jeux de service de la seconde manche. Federer, 31 ans a eu une réaction d'orgueil en débreakant mais Nadal, qui n'a pas faibli, a ensuite gagné trois jeux d'affilée pour égaliser à 6-6 dans leurs confrontations sur dur.