La future N.1 mondiale Iga Swiatek, intraitable face à Petra Kvitova, s'est qualifiée pour les demi-finales du tournoi WTA 1000 de Miami, tout comme Jessica Pegula, qui a profité de l'abandon de Paula Badosa.

L'euphorie ne retombe pas pour la Polonaise, qui accèdera officiellement lundi au sommet du classement WTA grâce à la retraite sportive de l'Australienne Ashleigh Barty. Sa victoire autoritaire 6-3, 6-3 aux dépens de la Tchèque (32e mondiale) est sa 15e d'affilée, après ses titres à Doha et à Indian Wells. Celle qui n'a pas concédé plus de trois jeux dans tous les sets disputés en Floride, n'a jamais offert la moindre de balle de break à Kvitova, convertissant pour sa part trois des sept qu'elle s'est procurées. Toujours en course pour le "sunshine double" (doublé IW/Miami), Swiatek sera opposée jeudi à Jessica Pegula (WTA 21).

L'autre demie opposera la Japonaise Naomi Osaka (WTA 77) à la Suissesse Belinda Bencic (WTA 22). L'Américaine de 28 ans n'a passé que vingt minutes sur le court. Elle menait 4-1, quand Badosa (6e) a dû renoncer, sans pouvoir réprimer quelques larmes. "Ce n'est pas agréable de gagner comme ça, j'avais vraiment hâte de jouer contre elle, elle a eu une année incroyable. Mais elle n'avait pas l'air bien", a réagi Pegula. "Je suis désolée d'avoir dû abandonner aujourd'hui. J'ai lutté contre la maladie depuis mon précédent match. J'ai tout essayé pour récupérer mais ce n'était pas suffisant", a expliqué Badosa, un peu plus tard sur Twitter.

Lundi, elle avait en effet déjà semblé en difficulté physiquement, lors de sa victoire en 8e contre la jeune Tchèque Linda Fruhvirtova, avouant après-coup s'être "sentie mal dès le réveil" ce matin-là. "J'ai continué à me battre, mais je ne sais vraiment pas comment j'ai gagné", avait-elle ajouté.

Demi-finaliste à Indian Wells il y a dix jours, l'Espagnole pouvait espérer atteindre le 2e rang mondial si elle accédait aux demies en Floride. Au lieu de quoi, elle sera tout de même classée 3e dès lundi.

La future N.1 mondiale Iga Swiatek, intraitable face à Petra Kvitova, s'est qualifiée pour les demi-finales du tournoi WTA 1000 de Miami, tout comme Jessica Pegula, qui a profité de l'abandon de Paula Badosa. L'euphorie ne retombe pas pour la Polonaise, qui accèdera officiellement lundi au sommet du classement WTA grâce à la retraite sportive de l'Australienne Ashleigh Barty. Sa victoire autoritaire 6-3, 6-3 aux dépens de la Tchèque (32e mondiale) est sa 15e d'affilée, après ses titres à Doha et à Indian Wells. Celle qui n'a pas concédé plus de trois jeux dans tous les sets disputés en Floride, n'a jamais offert la moindre de balle de break à Kvitova, convertissant pour sa part trois des sept qu'elle s'est procurées. Toujours en course pour le "sunshine double" (doublé IW/Miami), Swiatek sera opposée jeudi à Jessica Pegula (WTA 21). L'autre demie opposera la Japonaise Naomi Osaka (WTA 77) à la Suissesse Belinda Bencic (WTA 22). L'Américaine de 28 ans n'a passé que vingt minutes sur le court. Elle menait 4-1, quand Badosa (6e) a dû renoncer, sans pouvoir réprimer quelques larmes. "Ce n'est pas agréable de gagner comme ça, j'avais vraiment hâte de jouer contre elle, elle a eu une année incroyable. Mais elle n'avait pas l'air bien", a réagi Pegula. "Je suis désolée d'avoir dû abandonner aujourd'hui. J'ai lutté contre la maladie depuis mon précédent match. J'ai tout essayé pour récupérer mais ce n'était pas suffisant", a expliqué Badosa, un peu plus tard sur Twitter. Lundi, elle avait en effet déjà semblé en difficulté physiquement, lors de sa victoire en 8e contre la jeune Tchèque Linda Fruhvirtova, avouant après-coup s'être "sentie mal dès le réveil" ce matin-là. "J'ai continué à me battre, mais je ne sais vraiment pas comment j'ai gagné", avait-elle ajouté. Demi-finaliste à Indian Wells il y a dix jours, l'Espagnole pouvait espérer atteindre le 2e rang mondial si elle accédait aux demies en Floride. Au lieu de quoi, elle sera tout de même classée 3e dès lundi.