Olivier Rochus, désormais 156e mondial, a été opéré, sous anesthésie générale, pour traiter le cas de son bout de cartilage baladeur à la hanche. "Cela lui faisait trop mal par moments, et il y avait même un risque pour sa santé future, arthrose, hanche artificielle... on ne joue pas avec ça", a expliqué le kiné de l'AFT Patrick Meur. "Il lui faudra trois mois avant de pouvoir revenir à son niveau, pas d'Australie donc".

De son côté, Steve Darcis, 165e au classement ATP, va devoir subir une arthroscopie à l'épaule dans les plus brefs délais. "De ce que l'on découvrira et de l'intervention qui sera éventuellement nécessaire dépendra évidemment la durée de son indisponibilité", a expliqué, pour ce qui concerne le Liégeois, le kiné de l'AFT.

Les indisponibilités d'Olivier Rochus et Steve Darcis s'ajoutent à la blessure au poignet de David Goffin, le numéro 1 belge, 93e mondial. "Il peut se réentraîner, il est bien physiquement et a repris le tennis de la main droite, coup droit, service, volée, il en profite pour travailler aussi son slice qui n'est pas son point fort, Seuls les mouvements avec son poignet gauche restent à proscrire, donc pas de revers à deux mains," a ajouté à son sujet Patrick Meur.

Olivier Rochus, désormais 156e mondial, a été opéré, sous anesthésie générale, pour traiter le cas de son bout de cartilage baladeur à la hanche. "Cela lui faisait trop mal par moments, et il y avait même un risque pour sa santé future, arthrose, hanche artificielle... on ne joue pas avec ça", a expliqué le kiné de l'AFT Patrick Meur. "Il lui faudra trois mois avant de pouvoir revenir à son niveau, pas d'Australie donc". De son côté, Steve Darcis, 165e au classement ATP, va devoir subir une arthroscopie à l'épaule dans les plus brefs délais. "De ce que l'on découvrira et de l'intervention qui sera éventuellement nécessaire dépendra évidemment la durée de son indisponibilité", a expliqué, pour ce qui concerne le Liégeois, le kiné de l'AFT. Les indisponibilités d'Olivier Rochus et Steve Darcis s'ajoutent à la blessure au poignet de David Goffin, le numéro 1 belge, 93e mondial. "Il peut se réentraîner, il est bien physiquement et a repris le tennis de la main droite, coup droit, service, volée, il en profite pour travailler aussi son slice qui n'est pas son point fort, Seuls les mouvements avec son poignet gauche restent à proscrire, donc pas de revers à deux mains," a ajouté à son sujet Patrick Meur.