Goffin sur sa blessure: "je servais à 160 km/h, je le sentais dans l'épaule et le bras"

19/08/18 à 13:15 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

David Goffin (ATP 11) n'a pas réussi à se qualifier pour la première finale d'un tournoi Masters 1000 de sa carrière, samedi soir à Cincinnati. Le Liégeois, 27 ans, a même vu son beau parcours dans l'Ohio s'achever de triste manière par un abandon en demi-finale contre Roger Federer (ATP 2), 37 ans, après la perte du premier set au tie-break 7-6 (7/3). Le N.1 belge a jeté l'éponge à 1-1 40-30 dans la deuxième manche en raison d'une blessure à l'épaule droite.

Goffin sur sa blessure: "je servais à 160 km/h, je le sentais dans l'épaule et le bras"

© reuters

"Cela n'avait aucun sens de continuer", expliqua-t-il, déçu. "Je servais à peine à 100 miles/h (160 km/h, ndlr) en première balle et je le sentais dans mon épaule et mon bras. Après la perte du premier set, je savais que je devais encore servir pendant deux sets supplémentaires pour gagner le match et donc, cela n'avait aucun sens", poursuivit le Liégeois qui se fit longtemps masser par le kiné de l'ATP à l'issue du tie-break. "Pourtant, dans l'ensemble, je me sentais bien. Je me déplaçais et je sentais bien mon coup droit. Du fond du court, tout allait bien. Simplement, je devais servir différemment, sans pouvoir mettre beaucoup de vitesse. Et sans pouvoir servir normalement, cela aurait été difficile de gagner", conclut-il. Roger Federer, qui affrontera Novak Djokovic (ATP 10) ce dimanche en finale pour un huitième titre à Cincinnati, avait également remarqué que quelque chose était bizarre chez David Goffin.

"J'avais constaté qu'il ne servait pas très fort. Maintenant, je ne savais pas si c'était tactique, dans le but d'essayer d'avoir un pourcentage de premières balles plus élevé", expliqua le Suisse. "Ce n'est en tout cas pas ainsi que j'aurais voulu gagner. Mais bon, je suis très excité d'être à nouveau en finale ici, à Cincinnati, tout va toujours très vite. Il n'y a pas moyen de jouer des échanges du fond du court comme d'habitude. Il faut être actif sur son service et réactif en retour. Et j'avais livré un très bon tie-break pour empocher le premier set." Cette blessure s'explique peut-être par la semaine chargée que David Goffin a vécue à Cincinnati, où il a dû disputer 5 matches en 5 cinq jours - et même deux d'affilée vendredi contre les gros frappeurs Kevin Anderson et Juan Martin Del Potro - ce qui ne lui était encore jamais arrivé cette saison. En tout cas, elle tombe à un très mauvais moment pour le Belge, à l'approche de l'US Open, qui commence le 27 août. Le Liégeois, qui retrouvera une place dans le Top 10 à l'ATP ce lundi, est supposé participer la semaine prochaine au tournoi ATP 250 de Winston-Salem, où il est tête de série N.1.

Nos partenaires