"Je suis très honoré", a confié le N.1 belge, qui a répondu à plusieurs questions de tennismen en herbe. Il a ainsi évoqué ses débuts raquette en mains, à l'âge de 5 ans, son coup préféré, "le revers le long de la ligne, car on voit directement quand la balle quitte la raquette, si c'est un coup gagnant", le barbecue organisé avec Jérémy Chardy (ATP 81), qu'il a battu au deuxième tour, le week-end précédent le tournoi, et la suite de sa carrière. "Bien sûr que j'ai envie de jouer aussi longtemps que Federer", a-t-il expliqué. "Pour l'instant, je me sens bien. On verra dans dix ans. Peut-être que l'on se retrouvera ici, pour la même interview", a-t-il souri. "En tout cas, j'ai envie de jouer aussi longtemps que mon corps le permettra, car j'aime énormément ce que je fais."

Pour l'heure, cela dit, c'est bien son troisième tour contre Daniil Medvedev qui accapare toutes ses pensées. David Goffin espère en effet prendre une revanche contre le longiligne Russe, 23 ans, qui l'avait battu 6-2, 7-6 (7/3) et 6-3 au même stade à l'Australian Open, en janvier.

"Je suis vraiment très satisfait de la manière dont je joue pour l'instant", a-t-il poursuivi devant les enfants. "Mes deux premiers matchs ici ont été très bons. Deux victoires en trois sets, c'est positif. Je me sens très bien sur le gazon et j'espère que cela va continuer. Medvedev sera un grand test. Il m'a battu en début d'année à Melbourne, mais c'est une surface différente, une autre période de l'année. Ce ne sera pas facile, car il joue bien sur gazon, mais j'espère que je jouerai un bon match."