"Je ne sais pas où j'ai été puisé cette inspiration, probablement de mon match précédent", a-t-il confié, le sourire aux lèvres. "Je sentais vraiment bien mon tennis dans ce match contre Grigor (NdlR : Dimitrov). La confiance est revenue et j'étais prêt pour cette bagarre ce soir, du premier jusqu'au dernier point. Cela n'a pas été facile de garder mon sang-froid à la fin, car je menais un set et break, mais j'ai disputé un excellent tie-break et certains jeux très importants à la fin du deuxième set pour garder mon service. À l'arrivée, je suis si heureux pour la Belgique que nous ayons un double décisif."

David Goffin a frappé 6 aces et 34 coups gagnants pour terrasser Rafael Nadal, qui semblait fort affecté par l'humidité qui régnait à Sydney et qu'il n'avait pas connue à Perth.

"Je savais que Rafa allait devoir prendre la balle un peu plus tôt, prendre un peu plus de risques, car j'étais dans le terrain et j'essayais de dicter les échanges tout le temps", a-t-il poursuivi. "Il devait trouver une solution et il en a trouvé. Il fallait par contre que je reste collé à ma ligne de fond et que je continue à avancer. Et c'est ce que j'ai fait. Il faisait très humide et j'ai dû changer de chaussures car j'avais de l'eau à l'intérieur. Il y avait des gouttes aussi au niveau de la ligne de fond et les mains glissaient parfois sur le grip. Mais bon, il fallait faire avec et se battre. Et je suis très heureux de cette victoire."

"Je ne sais pas où j'ai été puisé cette inspiration, probablement de mon match précédent", a-t-il confié, le sourire aux lèvres. "Je sentais vraiment bien mon tennis dans ce match contre Grigor (NdlR : Dimitrov). La confiance est revenue et j'étais prêt pour cette bagarre ce soir, du premier jusqu'au dernier point. Cela n'a pas été facile de garder mon sang-froid à la fin, car je menais un set et break, mais j'ai disputé un excellent tie-break et certains jeux très importants à la fin du deuxième set pour garder mon service. À l'arrivée, je suis si heureux pour la Belgique que nous ayons un double décisif." David Goffin a frappé 6 aces et 34 coups gagnants pour terrasser Rafael Nadal, qui semblait fort affecté par l'humidité qui régnait à Sydney et qu'il n'avait pas connue à Perth. "Je savais que Rafa allait devoir prendre la balle un peu plus tôt, prendre un peu plus de risques, car j'étais dans le terrain et j'essayais de dicter les échanges tout le temps", a-t-il poursuivi. "Il devait trouver une solution et il en a trouvé. Il fallait par contre que je reste collé à ma ligne de fond et que je continue à avancer. Et c'est ce que j'ai fait. Il faisait très humide et j'ai dû changer de chaussures car j'avais de l'eau à l'intérieur. Il y avait des gouttes aussi au niveau de la ligne de fond et les mains glissaient parfois sur le grip. Mais bon, il fallait faire avec et se battre. Et je suis très heureux de cette victoire."