Le N.4 mondial de tennis l'Espagnol Rafael Nadal a annoncé vendredi qu'il mettait un terme à sa saison en raison d'une douleur au pied qui l'a contraint à ne jouer qu'un seul tournoi depuis son élimination en demi-finale de Roland-Garros.

"Bonjour à tous: je voulais vous dire que malheureusement je dois mettre un terme à ma saison 2021. Sincèrement, je traverse une année où je souffre beaucoup plus du pied que je ne devrais", écrit l'Espagnol de 34 ans aux vingt titres du Grand Chelem sur son compte Twitter.

"Je travaillerai aussi dur que possible pour trouver une solution à ce problème ou du moins de l'améliorer afin de pouvoir continuer à avoir des options pour les années suivantes" a ajouté encore le Majorquin. "Je suis convaincu qu'avec la récupération du pied et évidemment un effort quotidien très important, on peut y arriver. Je vous remercie d'avance pour votre soutien, votre compréhension et toutes vos marques d'affection, qui sont très importantes et encore plus dans des moments difficiles comme ceux-ci. Je vous promets que je vais travailler dur pour essayer de continuer à profiter de ce sport encore un peu".

Nadal n'a joué que deux matches depuis sa défaite en demi-finales à Roland-Garros face à Novak Djokovic en juin. Il avait ensuite renoncé à la saison sur gazon et notamment à Wimbledon, puis aux Jeux Olympiques, avant de tenter de revenir pour la tournée sur dur en Amérique du nord. Mais, éliminé en huitièmes de finale à Washington début août, il s'était ensuite retiré du Masters 1000 du Canada à Toronto, avait renoncé au Masters 1000 de Cincinnati et était rentré en Espagne, laissant craindre un forfait à l'US Open où il a remporté quatre de ses vingt titres du Grand Chelem (2010, 2013, 2017, 2019).

"C'est une année au cours de laquelle j'ai manqué des choses qui m'importent beaucoup comme Wimbledon, les Jeux Olympiques et maintenant l'US Open", regrette le Majorquin en soulignant qu'il n'a "pas été en mesure cette année" de s'entraîner, de se préparer ni de jouer en compétition comme il "aime réellement le faire". "Au bout du compte, j'en arrive à la conclusion que ce dont j'ai besoin, c'est de temps pour récupérer, modifier un certain nombre de choses, essayer de comprendre l'évolution de mon pied ces derniers temps", indique-t-il en rappelant qu'il traîne cette blessure depuis 2005, mais qu'elle ne l'avait pas empêché jusque-là de poursuivre sa carrière sportive.

Désormais cependant, après avoir traversé une saison clairement perturbée par ce pied, "le moment est venu de prendre des décisions et de chercher un traitement un peu différent" pour tenter de guérir, explique-t-il. Nadal est le troisième joueur de premier plan à mettre prématurément un terme à sa saison pour cause de blessure après Roger Federer (genou), quintuple vainqueur à Flushing Medows, et Dominic Thiem (poignet), le tenant du titre à New York.

Le dernier Majeur de la saison sera donc privé de Federer et de Nadal pour la deuxième année d'affilée, entrouvrant un peu plus la porte à un exploit historique de Novak Djokovic, qui tentera de décrocher le Grand Chelem après avoir remporté cette année l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon.

Le N.4 mondial de tennis l'Espagnol Rafael Nadal a annoncé vendredi qu'il mettait un terme à sa saison en raison d'une douleur au pied qui l'a contraint à ne jouer qu'un seul tournoi depuis son élimination en demi-finale de Roland-Garros. "Bonjour à tous: je voulais vous dire que malheureusement je dois mettre un terme à ma saison 2021. Sincèrement, je traverse une année où je souffre beaucoup plus du pied que je ne devrais", écrit l'Espagnol de 34 ans aux vingt titres du Grand Chelem sur son compte Twitter."Je travaillerai aussi dur que possible pour trouver une solution à ce problème ou du moins de l'améliorer afin de pouvoir continuer à avoir des options pour les années suivantes" a ajouté encore le Majorquin. "Je suis convaincu qu'avec la récupération du pied et évidemment un effort quotidien très important, on peut y arriver. Je vous remercie d'avance pour votre soutien, votre compréhension et toutes vos marques d'affection, qui sont très importantes et encore plus dans des moments difficiles comme ceux-ci. Je vous promets que je vais travailler dur pour essayer de continuer à profiter de ce sport encore un peu".Nadal n'a joué que deux matches depuis sa défaite en demi-finales à Roland-Garros face à Novak Djokovic en juin. Il avait ensuite renoncé à la saison sur gazon et notamment à Wimbledon, puis aux Jeux Olympiques, avant de tenter de revenir pour la tournée sur dur en Amérique du nord. Mais, éliminé en huitièmes de finale à Washington début août, il s'était ensuite retiré du Masters 1000 du Canada à Toronto, avait renoncé au Masters 1000 de Cincinnati et était rentré en Espagne, laissant craindre un forfait à l'US Open où il a remporté quatre de ses vingt titres du Grand Chelem (2010, 2013, 2017, 2019). "C'est une année au cours de laquelle j'ai manqué des choses qui m'importent beaucoup comme Wimbledon, les Jeux Olympiques et maintenant l'US Open", regrette le Majorquin en soulignant qu'il n'a "pas été en mesure cette année" de s'entraîner, de se préparer ni de jouer en compétition comme il "aime réellement le faire". "Au bout du compte, j'en arrive à la conclusion que ce dont j'ai besoin, c'est de temps pour récupérer, modifier un certain nombre de choses, essayer de comprendre l'évolution de mon pied ces derniers temps", indique-t-il en rappelant qu'il traîne cette blessure depuis 2005, mais qu'elle ne l'avait pas empêché jusque-là de poursuivre sa carrière sportive. Désormais cependant, après avoir traversé une saison clairement perturbée par ce pied, "le moment est venu de prendre des décisions et de chercher un traitement un peu différent" pour tenter de guérir, explique-t-il. Nadal est le troisième joueur de premier plan à mettre prématurément un terme à sa saison pour cause de blessure après Roger Federer (genou), quintuple vainqueur à Flushing Medows, et Dominic Thiem (poignet), le tenant du titre à New York. Le dernier Majeur de la saison sera donc privé de Federer et de Nadal pour la deuxième année d'affilée, entrouvrant un peu plus la porte à un exploit historique de Novak Djokovic, qui tentera de décrocher le Grand Chelem après avoir remporté cette année l'Open d'Australie, Roland-Garros et Wimbledon.