Déjà sacré sur l'herbe londonienne en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2009, Federer égale le record du nombre de victoires dans cette 3e levée du Grand Chelem qui appartenait à l'Américain Pete Sampras lauréat en 1993, 1994, 1995, 1997, 1998, 1999 et 2000 et celui de la plus longue durée au sommet de la hiérarchie qui détenait aussi Sampras.

Roger Federer ne s'était plus imposé en Grand Chelem depuis janvier 2010 et son 4e succès à l'Open d'Australie. Il compte désormais 17 titres majeurs, un record inégalé celui-là.

Dimanche, le Bâlois (30 ans) a parfaitement réagi après la perte du premier set (4-6).

Dans la deuxième manche, Federer convertit la seule balle de break du set (7-5) dans le 12e jeu.

La rencontre a ensuite été interrompue une demi-heure en raison de la pluie avant de reprendre avec le toit fermé.

Andy Murray accusa ensuite le coup physiquement. Federer s'empara du service de l'Ecossais dans le 6e jeu, qui dura 18 minutes, du 3e set à sa 6e balle de break. Menant 2 sets à 1 (6-3), Federer conclut facilement (6-4).

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Déjà sacré sur l'herbe londonienne en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2009, Federer égale le record du nombre de victoires dans cette 3e levée du Grand Chelem qui appartenait à l'Américain Pete Sampras lauréat en 1993, 1994, 1995, 1997, 1998, 1999 et 2000 et celui de la plus longue durée au sommet de la hiérarchie qui détenait aussi Sampras. Roger Federer ne s'était plus imposé en Grand Chelem depuis janvier 2010 et son 4e succès à l'Open d'Australie. Il compte désormais 17 titres majeurs, un record inégalé celui-là. Dimanche, le Bâlois (30 ans) a parfaitement réagi après la perte du premier set (4-6). Dans la deuxième manche, Federer convertit la seule balle de break du set (7-5) dans le 12e jeu. La rencontre a ensuite été interrompue une demi-heure en raison de la pluie avant de reprendre avec le toit fermé. Andy Murray accusa ensuite le coup physiquement. Federer s'empara du service de l'Ecossais dans le 6e jeu, qui dura 18 minutes, du 3e set à sa 6e balle de break. Menant 2 sets à 1 (6-3), Federer conclut facilement (6-4). Sportfootmagazine.be, avec Belga