Eliminées dimanche par la France au 1er tour (quarts de finale) du Groupe mondial I, les filles de Johan Van Herck doivent, comme l'an dernier, passer par un barrage pour rester au plus haut niveau de la compétition par équipes dames. En 2018, Elise Mertens, Alison Van Uytvanck, Kirsten Flipkens et Ysaline Bonaventure s'étaient imposées en Italie, assurant leur maintien dans le Groupe mondial.

La République tchèque, tenante du titre et victorieuse de six des huit dernières éditions, les Etats-Unis et l'Allemagne ont également été éliminés au premier tour du Groupe mondial le week-end dernier.

Dans le pot 2, et potentiels adversaires des Belges, la Suisse (ITF 9), l'Espagne (ITF 10), le Canada (ITF 11) et la Lettonie (ITF 12) ont remporté leur premier tour du Groupe mondial II.

Sur base des précédentes confrontations, la Belgique jouera à domicile si elle hérite de l'Espagne ou de la Suisse. Elle devra se déplacer si elle tombe sur le Canada. Si c'est la Lettonie, qu'elle a toujours affrontée sur terrain neutre, il faudra procéder à un tirage au sort pour déterminer le pays hôte.

Les rencontres se joueront les 20 et 21 avril.