Impossible ? Certainement pas aux yeux du capitaine belge Johan Van Herck, témoin attentif du tirage au sort des rencontres vendredi, qui a d'ailleurs biffé ce mot de son dictionnaire.

"Peut-être que sur le papier, l'Espagne apparaît comme favorite de ce duel", admet-il du bout des lèvres. "Mais je peux vous garantir qu'on a les moyens de lui faire très mal. Et on va les utiliser..."

Kirsten Flipkens (WTA 59) défiera d'entrée l'ex-numéro un mondiale Muguruza samedi sur le parquet du complexe sportif Lange Lunte. Alison Van Uytvanck (WTA 52) sera ensuite confrontée à Suarez Navarro.

"Le choix de Kirsten et Alison est à mes yeux celui qui doit nous permettre de bien passer la première journée", a expliqué Van Herck. "Ce sont deux joueuses qui avec leur qualités, peuvent en effet donner des sueurs froides aux Espagnoles, auxquelles le meilleur classement dans la hiérarchie mondiale ne garantit aucunement la maîtrise de ces rencontres. Je suis au contraire certain qu'elles ne seront pas du tout à leur aise, face à des adversaires qui se donnent à fond, et que les parties seront donc très serrées. L'ambiance dans le groupe est excellente, et la préparation se passe très bien. On aura l'avantage de jouer sur une surface qui nous convient parfaitement. Le choix du hardcourt ne pourra pas être critiqué, si d'aventure lees choses tournaient mal..."

L'affiche de dimanche proposera des simples opposant Van Uytvanck à Muguruza, puis Flipkens à Suarez Navarro.

Ysaline Bonaventure et Yanina Wickmayer devraient composer le double belge qui en cas d'égalité, tentera de marquer le point décisif aux dépens d'Aliona Bolsova et de Maria José Martinez Sanchez, 19e joueuse mondiale en double.