Mais le choix de Johan Van Herck, d'opposer Yanina Wickmayer (WTA 127) à la fringante Espagnole, dans le match N.4, indiquait que le sélectionneur misait (sans doute) tout sur le double final, où il reviendrait à Kirsten Flipkens d'aider à marquer le point décisif. Une option qui permit à Suarez Navarro d'offrir sans grande difficulté, celui de l'égalisation, à l'Espagne. Après un break dès le deuxième jeu (2-0), elle se détacha en effet jusqu'à 5-2, et conclut la manche en prenant une deuxième fois le service de la Belge: 6-2. Scénario identique, ou presque, au deuxième set, avec à nouveau un break rapide, pour faire 2-0, et un deuxième dans le sixième jeu, pour être en position de conclure (5-1). C'était déjà la fin pour Wickmayer, battue 6-2, 6-1. La rencontre aura duré 55 minutes. Le double final opposera, sous réserve du choix des capitaines, Flipkens et Bonaventure, à Suarez Navarro et Muguruza.