"Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages", a déclaré sur Twitter le vainqueur de 17 titres du Grand Chelem. "Nous avons eu tort, c'était trop tôt", a ajouté Djokovic, principal organisateur de ce tournoi caritatif dans les Balkans.

"Tout ce que nous avons fait depuis un mois était fait avec le coeur pur et avec des intentions sincères", a tenté de se justifier le Serbe après l'annonce de son test positif.

Djokovic a également appelé toute personne ayant assisté à l'Adria Tour ou ayant fréquenté des participants à "se faire tester" et à "maintenir la distanciation sociale".

"Pour ceux qui sont à Belgrade ou à Zadar (où se sont déroulés des matches du tournoi, NDLR), nous allons très prochainement partager des ressources sanitaires", a-t-il ajouté.

"Nous estimons que le tournoi a répondu aux protocoles sanitaires et la région (des Balkans) était en bonne condition pour enfin unir des personnes dans un but philanthropique", explique "Nole".

Dès le premier weekend de l'Adria Tour il y a dix jours à Belgrade, la ville natale de Djokovic, le numéro un mondial avait dû essuyer plusieurs critiques pour les tribunes remplies, l'absence de masques de protections et l'attitude des joueurs, qui se sont donné des accolades sur le court, ont joué au basket et au foot sans aucune restriction de contact et sont sortis sans prendre de précaution.

L'Adria Tour s'est poursuivi le weekend dernier à Zadar, en Croatie. Puis les premiers cas de tests positifs sont tombés. Ce fut d'abord le Bulgare Grigor Dimitrov qui annonça avoir été testé positif au Covid-19. Il fut suivi paf le le Croate Borna Coric (ATP 33) et le Serbe Viktor Troicki (ATP 184), puis par Novak Djokovic mardi. L'épouse de Troicki, l'entraîneur de Dimitrov Kristijan Groh et le préparateur physique Djokovic Marko Paniki ont également contracté le virus.

A la suite de tous ces cas positifs, les deux dernières étapes de l'Adria Tour prévues en Bosnie ont été annulées.

Cette cascade de cas positifs pourrait avoir un impact sur la reprise du circuit professionnel ATP, prévue à partir du 14 août à Washington avant l'US Open (31 août-13 septembre).

"Je suis profondément désolé que notre tournoi ait pu causer de tels dommages", a déclaré sur Twitter le vainqueur de 17 titres du Grand Chelem. "Nous avons eu tort, c'était trop tôt", a ajouté Djokovic, principal organisateur de ce tournoi caritatif dans les Balkans."Tout ce que nous avons fait depuis un mois était fait avec le coeur pur et avec des intentions sincères", a tenté de se justifier le Serbe après l'annonce de son test positif. Djokovic a également appelé toute personne ayant assisté à l'Adria Tour ou ayant fréquenté des participants à "se faire tester" et à "maintenir la distanciation sociale". "Pour ceux qui sont à Belgrade ou à Zadar (où se sont déroulés des matches du tournoi, NDLR), nous allons très prochainement partager des ressources sanitaires", a-t-il ajouté. "Nous estimons que le tournoi a répondu aux protocoles sanitaires et la région (des Balkans) était en bonne condition pour enfin unir des personnes dans un but philanthropique", explique "Nole". Dès le premier weekend de l'Adria Tour il y a dix jours à Belgrade, la ville natale de Djokovic, le numéro un mondial avait dû essuyer plusieurs critiques pour les tribunes remplies, l'absence de masques de protections et l'attitude des joueurs, qui se sont donné des accolades sur le court, ont joué au basket et au foot sans aucune restriction de contact et sont sortis sans prendre de précaution. L'Adria Tour s'est poursuivi le weekend dernier à Zadar, en Croatie. Puis les premiers cas de tests positifs sont tombés. Ce fut d'abord le Bulgare Grigor Dimitrov qui annonça avoir été testé positif au Covid-19. Il fut suivi paf le le Croate Borna Coric (ATP 33) et le Serbe Viktor Troicki (ATP 184), puis par Novak Djokovic mardi. L'épouse de Troicki, l'entraîneur de Dimitrov Kristijan Groh et le préparateur physique Djokovic Marko Paniki ont également contracté le virus. A la suite de tous ces cas positifs, les deux dernières étapes de l'Adria Tour prévues en Bosnie ont été annulées. Cette cascade de cas positifs pourrait avoir un impact sur la reprise du circuit professionnel ATP, prévue à partir du 14 août à Washington avant l'US Open (31 août-13 septembre).