Novak Djokovic, le numéro 1 mondial, va effectuer son retour sur le circuit fin février au tournoi ATP 500 de Dubai, ont confirmé les organisateurs vendredi.

Il s'agira de la première apparition sportive du joueur Serbe depuis son expulsion d'Australie lui faisant manquer le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. Le rendez-vous à Dubaï est prévu du 21 au 26 février. Novak Djokovic, cinq fois vainqueur à Dubaï, avait quitté Melbourne pour Belgrade, où il est arrivé via Dubaï le 17 janvier après avoir été expulsé d'Australie, épilogue d'une longue saga autour de son statut vaccinal qui l'a privé de la possibilité de tenter de décrocher un 10e titre à l'Open d'Australie et une 21e levée en Grand Chelem, ce qui aurait constitué le record absolu devant Rafael Nadal et Roger Federer.

La vaccination n'est pas obligatoire pour pouvoir entrer aux Emirats arabes unis, où 100% des résidents ont reçu au moins une dose de vaccin.

Novak Djokovic, le numéro 1 mondial, va effectuer son retour sur le circuit fin février au tournoi ATP 500 de Dubai, ont confirmé les organisateurs vendredi. Il s'agira de la première apparition sportive du joueur Serbe depuis son expulsion d'Australie lui faisant manquer le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. Le rendez-vous à Dubaï est prévu du 21 au 26 février. Novak Djokovic, cinq fois vainqueur à Dubaï, avait quitté Melbourne pour Belgrade, où il est arrivé via Dubaï le 17 janvier après avoir été expulsé d'Australie, épilogue d'une longue saga autour de son statut vaccinal qui l'a privé de la possibilité de tenter de décrocher un 10e titre à l'Open d'Australie et une 21e levée en Grand Chelem, ce qui aurait constitué le record absolu devant Rafael Nadal et Roger Federer. La vaccination n'est pas obligatoire pour pouvoir entrer aux Emirats arabes unis, où 100% des résidents ont reçu au moins une dose de vaccin.