"Cette victoire me fait du bien, car j'avais perdu au premier tour à Doha et à Auckland", a-t-il confié à Belga. "En outre, j'ai gagné en trois sets et je n'ai pas eu à dépenser beaucoup d'énergie. J'ai fait un bon match. J'ai bien servi, été agressif en coupant les trajectoires et bien joué au filet. Les courts annexes sont rapides ici et cela convient bien à mon jeu, qui s'appuie sur le service, comme tout le monde sait. C'est mon arme fatale", a-t-il ajouté en clin d'oeil.

Marius Copil, finaliste des tournois ATP 250 Sofia et ATP 500 de Bâle l'an dernier, connaît bien David Goffin. Les deux se côtoient depuis les juniors, et se sont encore rencontrés à Anvers, fin 2016, où le n°1 belge s'était imposé en trois sets en quart de finale.

"Davis est un chouette gars. C'est un joueur très intelligent. Il est solide et il se déplace très bien. Il m'avait battu à Anvers. Ce sera un match intéressant. Je ne vais pas vous dévoiler ma tactique", a encore commenté le droitier d'Arad, qui a pour idoles Pete Sampras et Patrick Rafter. "Mais c'est clair qu'il faudra que je le mette sous pression. J'ai déjà battu de grands joueurs. À Bâle, j'avais battu Cilic et Zverev. Je n'ai pas encore brillé en Grand Chelem, mais j'espère que cela va changer", a-t-il conclut.

"Être solide pour le faire exploser"

David Goffin (ATP 22) va donc tenter de poursuivre sur la lancée de sa bonne entrée en lice à l'Open d'Australie ce jeudi. Le Liégeois, rencontrera sur le court n°7 Marius Copil.

"Copil, c'est un joueur très puissant", a-t-il expliqué. "Il a un terrible service. C'est son arme principale évidemment, et il essaie souvent de le suivre à la volée. Il a beaucoup de variété également côte revers, il sait slicer et prendre la balle tôt. Il va être très agressif et chercher à me mettre énormément de pression. Il va falloir être très solide et bien le contrer pour le faire exploser."

David Goffin s'est préparé tranquillement pour ce duel. Il s'est entraîné une heure dans l'après-midi en compagnie du Russe Evgueni Donskoy (ATP 95) au National Tennis Center, qui jouxte Melbourne Park.

"Je ne repars pas de zéro en ce début d'année. Il n'y a pas de panique. Je sens que mon niveau de jeu revient bien depuis quelques jours à l'entraînement. C'est la preuve que nous avons fait du super boulot avec tout le staff ces deniers temps. Après, le plus dur, c'est d'essayer de transposer cela en match. Mais j'ai fait un bon premier tour, j'étais bien en jambes. Il y a beaucoup de motivation et on va tâcher de continuer... ", a-t-il conclu.