Le N.1 belge n'a concédé que quatre jeux, s'imposant 6-0, 6-2, 6-2 en 1h24 de jeu, dimanche sur le tout nouveau Court Simonne-Mathieu.

'La Goff' n'a jamais été inquiété par le droitier de Vilnius, qui menait pourtant 3-2 aux confrontations directes avant la rencontre. Mais pour leur premier duel sur ocre, Goffin s'est montré redoutable dans tous les domaines. Efficace au service avec 10 aces et 81% de points gagnés sur sa première balle, il n'a concédé que trois balles de break, dont une convertie par son adversaire.

Pourtant arrivé à la Porte d'Auteuil sans résultat probant sur terre battue hormis une demi-finale au tournoi ATP 250 d'Estoril, Goffin a réalisé 32 points gagnants en commettant seulement 12 fautes directes. Quart-de-finaliste en 2016 à Paris, Goffin s'est donc qualifié avec brio et sans puiser dans ses réserves physiques.

Le Liégeois de 28 ans, placé dans le 4e quart de tableau, rencontrera le vainqueur du match entre le Serbe Miomir Kecmanovic (ATP 83) et l'Américain Denis Kudla (ATP 79) dans un duel qui sera de toute façon inédit.

S'il rejoint le 3e tour (seizièmes de finale), Goffin a toutes les chances de devoir se mesurer à un certain Rafael Nadal, vainqueur à onze reprises de l'épreuve et tenant du titre. L'Espagnol, meilleur joueur de tennis de l'histoire sur terre battue, 2e tête de série cette année, est assuré de rencontrer dans ses deux premiers tours des qualifiés. Peut-être que parmi eux figurera Kimmer Coppejans (ATP 181), qui pourrait défier le Taureau de Manacor au 2e tour. Issu des qualifications, l'Ostendais de 25 ans affrontera lundi l'Allemand Yannick Maden (ATP 115) au premier tour.