David Goffin, 10e mondial, a été battu au 3e tour à Paris jeudi par le Français Julien Benneteau (ATP 83), mais la défaite de Lucas Pouille (ATP 18), un autre Français, face à l'Américain Jack Sock (ATP 22) au même stade assure au Liégeois sa place à Londres. Si c'est la première fois en 48 ans qu'un Belge se qualifie pour l'évènement, David Goffin avait cependant disputé une rencontre, comme réserviste, palliant au forfait du Français Gaël Monfils contre le Serbe Novak Djokovic.

Un bel exploit pour le numéro 1 belge qui, blessé à la cheville à Roland Garros, avait du faire l'impasse à Wimbledon. Il aura remporté les tournois de Tokyo et Shenzhen coup sur coup au début octobre rejoignant auparavant les finales à Rotterdam et Sofia. Il fut demi-finaliste encore la semaine dernière à Bâle (battu par Roger Federer). Le Liégeois a aussi intégré le top 10 mondial au classement ATP cette année.

"J'aurais préféré me qualifier en gagnant mon match et puis Lucas est un ami, mais je suis tout de même très content de m'être qualifié. C'est le rêve de tous les joueurs de disputer le Masters et c'est la première fois pour moi. Je suis impatient d'aller à Londres", a laché, sur le site de l'ATP, David Goffin, 26 ans, qui rejoint le numéro 1 mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, le Suisse Roger Federer, 7 fois vainqueur, les jeunes débutants l'Allemand Alexander Zverev et le Bulgare Grigor Dimitrov ainsi que l'Autrichien Dominic Thiem et le Croate Marin Cilic. Il reste une place à combler - que brigue l'Argentin Juan Martin Del Potro, l'Espagnol Pablo Carreno et l'Américain John Inser - pour ce Masters situé une semaine avant la finale de la Coupe Davis qui opposera la France à la Belgique du 24 au 29 novembre au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq.

David Goffin a passé une partie des effectifs en revue à Paris en battant Adrian Mannarino au deuxième tour, chutant ensuite sur Julien Benneteau. Yannick Noah, le sélectionneur français, doit encore se décider sur la composition de son équipe à Lille, mais défaite de Lucas Pouille laisse à Jo-Wilfried Tsonga la position de numéro 1 français.