"Ce n'était pas facile sans repères", a confié David Goffin à Belga. "Je n'avais plus joué depuis le mois de septembre, depuis l'US Open où j'étais plus ou moins à fond. Je ne compte pas vraiment Shenzhen. Il y avait donc longtemps. On a commencé sous le soleil et la chaleur, avec un rebond de balle plus haut, ce qui m'avantageait plus, car lui aime bien le jeu en rythme et que les balles lui arrivent à bonne hauteur. C'est ce qui s'est passé par la suite. Il a pris plus confiance et est devenu plus agressif sur la fin. J'ai essayé de tenir, de le contrer avec quelques bons services (NdlR : il a tout de même claqué 11 aces), mais au final, il a été chercher le match. Il a livré un très bon match."

Battu, David Goffin n'était toutefois pas abattu. Le N.1 belge, encore en lice en double au Qatar avec le Français Pierre-Hugues Herbert, va continuer à travailler pour progresser. "L'attitude était bonne aujourd'hui. C'était le point à mettre en place, quel que soit le résultat, le niveau de jeu", poursuivit-il. "Et cela a été le cas. Je n'ai rien lâché du début à la fin. Physiquement, je me sens vraiment bien. J'ai joué 2h20 sans problème. Il faudra continuer dans cette voie. Je bosse beaucoup pour le moment. J'essaie de mettre des choses en place. Et je trouve que cela va de mieux en mieux. Le service a bien fonctionné pendant trois sets. Je vais encore chercher à l'améliorer et à travailler mon jeu de fond également", a-t-il conclu.