Le capitaine belge, qui déclare avoir déjà arrêté sa composition pour le week-end, est "confiant en ses joueurs". "Nous avons beaucoup de qualités, nous sommes favoris, il ne faut pas trop regarder l'adversaire. Ils ont deux joueurs plus performants en double, mais nous avons également progressé dans ce domaine."

Steve Darcis affiche la même confiance que Johan Van Herck. "J'ai eu quelques jours de repos après l'US Open, j'ai bien récupéré et nous nous sommes entraînés trois jours sur terre battue. Les quatre joueurs de l'équipe jouent actuellement très bien." En ce qui concerne les adversaires, "Shark" connaît bien Ryderstedt, qu'il a côtoyé depuis son plus jeune âge. "Il peut être dangereux, je pense qu'il est d'ailleurs un peu sous-classé."

Le numéro 1 belge sur papier, David Goffin, se sent lui aussi très bien. "Je sais que le public attend beaucoup de moi, mais ça ne m'inquiète pas, j'adore jouer en Belgique."

Les joueurs espèrent que le public répondra présent. Actuellement, seule la moitié des tickets a été vendue. Le stade du Primerose, à l'ombre de l'Atomium, peut accueillir 2.300 spectateurs.

Enqvist : "L'objectif est de gagner"

"Notre objectif est de gagner, ce qui sera difficile mais néanmoins réaliste", a pour sa part déclaré le capitaine de l'équipe suédoise de tennis, Thomas Enqvist. L'ancien joueur a cependant reconnu que l'équipe belge était "très forte".

La Suède se présente à Bruxelles sans son fer de lance, Robin Soderling, qui se remet toujours d'une mononucléose le tenant éloigné des terrains depuis plus d'un an. "Il va mieux", a assuré Thomas Enqvist. En son absence, les Suédois compteront sur Michael Ryderstedt (ATP 457) et Markus Eriksson (ATP 650), en simples, ainsi que sur Johan Brunström (ATP 76 en double) et Robert Lindstedt (ATP 6 en double), en double, pour tenter de réintégrer en 2013 le groupe des 16 meilleures nations mondiales.

Le capitaine scandinave, qui déclare qu'il n'a pas encore arrêté sa sélection, se montre malgré tout ambitieux. "Nous sommes très bien préparés. Les joueurs sont en forme et prêts pour cette rencontre. Nous avons beaucoup de respect pour les joueurs belges, mais la Coupe Davis est totalement différente des tournois et de grosses surprises sont toujours possibles. La pression est sur la Belgique."

En ce qui concerne les joueurs sélectionnés par le capitaine Johan Van Herck, Thomas Enqvist indique "très bien les connaître" et avoir particulièrement suivi les dernières prestations de David Goffin lors des récents tournois. "C'est un grand talent, il a une très bonne main, comme l'ensemble des joueurs belges", a-t-il souligné.

L'ancien vainqueur du Masters Series de Paris-Bercy estime que le tennis suédois a désormais touché le fond et qu'il est petit à petit en train de remonter la pente. "Il y a des cycles, mais nous avons une fantastique tradition de tennis en Suède. Nous avons de nombreuses académies et quelques jeunes joueurs prometteurs pour l'avenir."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le capitaine belge, qui déclare avoir déjà arrêté sa composition pour le week-end, est "confiant en ses joueurs". "Nous avons beaucoup de qualités, nous sommes favoris, il ne faut pas trop regarder l'adversaire. Ils ont deux joueurs plus performants en double, mais nous avons également progressé dans ce domaine." Steve Darcis affiche la même confiance que Johan Van Herck. "J'ai eu quelques jours de repos après l'US Open, j'ai bien récupéré et nous nous sommes entraînés trois jours sur terre battue. Les quatre joueurs de l'équipe jouent actuellement très bien." En ce qui concerne les adversaires, "Shark" connaît bien Ryderstedt, qu'il a côtoyé depuis son plus jeune âge. "Il peut être dangereux, je pense qu'il est d'ailleurs un peu sous-classé." Le numéro 1 belge sur papier, David Goffin, se sent lui aussi très bien. "Je sais que le public attend beaucoup de moi, mais ça ne m'inquiète pas, j'adore jouer en Belgique." Les joueurs espèrent que le public répondra présent. Actuellement, seule la moitié des tickets a été vendue. Le stade du Primerose, à l'ombre de l'Atomium, peut accueillir 2.300 spectateurs. Enqvist : "L'objectif est de gagner" "Notre objectif est de gagner, ce qui sera difficile mais néanmoins réaliste", a pour sa part déclaré le capitaine de l'équipe suédoise de tennis, Thomas Enqvist. L'ancien joueur a cependant reconnu que l'équipe belge était "très forte". La Suède se présente à Bruxelles sans son fer de lance, Robin Soderling, qui se remet toujours d'une mononucléose le tenant éloigné des terrains depuis plus d'un an. "Il va mieux", a assuré Thomas Enqvist. En son absence, les Suédois compteront sur Michael Ryderstedt (ATP 457) et Markus Eriksson (ATP 650), en simples, ainsi que sur Johan Brunström (ATP 76 en double) et Robert Lindstedt (ATP 6 en double), en double, pour tenter de réintégrer en 2013 le groupe des 16 meilleures nations mondiales. Le capitaine scandinave, qui déclare qu'il n'a pas encore arrêté sa sélection, se montre malgré tout ambitieux. "Nous sommes très bien préparés. Les joueurs sont en forme et prêts pour cette rencontre. Nous avons beaucoup de respect pour les joueurs belges, mais la Coupe Davis est totalement différente des tournois et de grosses surprises sont toujours possibles. La pression est sur la Belgique." En ce qui concerne les joueurs sélectionnés par le capitaine Johan Van Herck, Thomas Enqvist indique "très bien les connaître" et avoir particulièrement suivi les dernières prestations de David Goffin lors des récents tournois. "C'est un grand talent, il a une très bonne main, comme l'ensemble des joueurs belges", a-t-il souligné. L'ancien vainqueur du Masters Series de Paris-Bercy estime que le tennis suédois a désormais touché le fond et qu'il est petit à petit en train de remonter la pente. "Il y a des cycles, mais nous avons une fantastique tradition de tennis en Suède. Nous avons de nombreuses académies et quelques jeunes joueurs prometteurs pour l'avenir." Sportfootmagazine.be, avec Belga